Acheter des ebooks non protégés : ce qu’un lecteur d’ebooks doit savoir

S’il y a bien une chose que je déteste en tant que lecteur, ce sont les DRM ou systèmes de gestion de droits. Quand j’achète un livre, je veux le posséder, pouvoir le prêter à mes enfants sur leurs liseuses, même Kobo.

En tant qu’éditeur, je ne mets jamais de droits numériques sur les livres que j’édite : c’est une insulte à mes lecteurs. En même temps, j’explique clairement que le livre ne peut pas être partagé ni republié. Et le cas échéant, je poursuis pour contrefaçon.

Mais les lecteurs sont-ils bien renseignés ?

J’ai eu la question d’une lectrice ce matin sur la page Facebook d’Ebookgang. Elle avait une liseuse Bookeen. Et elle demandait si elle pouvait utiliser le service. Et évidemment, il a fallu que je me lance dans une grande explication, lui expliquant tout le circuit, un peu de maths pour la cryptographie… Non, j’ai fait simple : achetez les livres numériques en promotion chez Kobo, pourvu qu’ils soient avec la mention « DRM Free ».

Pourquoi mettre les livres sans protection des droits ? Parce que les plateformes meurent, les éditeurs meurent, les DRM ne marchent plus, et les livres ne sont plus lisibles. L’exemple de ARe cité hier est un exemple parmi d’autres d’événements qui se produisent.

Dans cette page, je partage les meilleures pratiques pour les lecteurs. N’hésitez pas à la partager pour leur permettre de lire vos livres sans soucis.

Si vous avez une Kindle

Les livres que vous lisez dans le cadre de votre abonnement Kindle Unlimited ne vous appartiennent pas. Vous pouvez juste les lire. Vous ne pourrez plus les lire si vous arrêtez votre abonnement. C’est comme la salle de gym…

Si vous achetez vos ebooks, comme moi, sachez que ceux qui ont la mention « Utilisation simultanée de l’appareil : Illimité » sont sans gestion des droits numériques. Donc vous pourrez récupérer le livre et le prêter à quelqu’un, le lire ailleurs sans souci, voire continuer à le lire si Kindle disparaît (ce qui arrivera forcément un jour).

Ceux qui n’ont pas cette mention sont protégés par des droits numériques. Ils ont donc une « date de péremption » et sont complètement rattachés à votre compte personnel Amazon. Un souci avec celui-ci ? Le livre pourrait bien disparaître de votre bibliothèque sans jamais vous être remboursé ni retourné.

Vous pourrez difficilement récupérer vos fichiers d’ebooks. Amazon a rendu la chose la plus opaque possible car c’est pénible de télécharger pour transférer sur sa Kindle. Mais en allant dans « Votre compte », puis « Gérer votre contenu et vos appareils », vous pourrez télécharger un fichier awz3 dont vous ne saurez que faire, sinon le transférer sur une liseuse Kindle.

Si vous utilisez iBooks (sur iPhone, iPad, Mac)

Sur iBooks, aucune mention de droits numériques, dans un sens ni dans l’autre. C’est à dire que vous ne pourrez jamais savoir si ce roman que vous payez 14 €, il ne va pas disparaître un jour de votre bibliothèque et que vous ne pourrez pas le laisser lire à votre nièce, femme, mari etc.

Pour ces raisons, je déconseille d’acheter ses livres sur iBooks. Sauf ceux que j’édite, évidemment, car moi je ne mets pas de droits 😉

Reste la question de récupérer le fichier correspondant au livre. Car si mes livres sont sans droits, comment les charger ?

Eh bien, à moins d’être techniquement expert, c’est en plus impossible ! Car les livres sont téléchargés directement dans l’application iBooks, cachés à votre vue, et il n’existe pas de lien pour les télécharger en tant que fichiers directement sur un ordinateur. Si vous cherchez un peu sur internet, vous saurez que sur votre Mac, ils sont stockés dans /Users//Library/Containers/com.apple.BKAgentService/Data/Documents/iBooks, ce qui vous fait une belle jambe, n’est-ce pas ?

Si vous utilisez Kobo

Sur Kobo, la mention de l’absence de gestion des droits numériques est beaucoup plus explicite :

Avez vous vu ? DRM Free. Certes c’est de l’anglais, mais le gros mot est là !

À l’inverse, s’il y a des DRM, vous aurez une mention presque aussi claire :

Ebook avec DRM chez Kobo
Ebook avec DRM chez Kobo

Ce qu’il y a de bien en plus avec les livres sur Kobo, c’est qu’ils sont aux formats ePub (2 ou 3, ce qui ne change pas beaucoup de choses pour 95% des livres). Donc lisibles sur toutes les liseuses qui lisent le format ePub, dont :

  • Bookeen
  • Kobo
  • Kindle
  • iBooks
  • Moon Reader
  • Adobe Digital Editions
  • PocketBook
  • Sony Reader
  • Nolimbook
  • Inkbook

Dans votre compte Kobo, vous pouvez cliquer sur « Exporter le fichier » pour récupérer super simplement un fichier ePub au nom incompréhensible (03fc4590-1421-405d-ae6d-592b64bb5f2a-epub-3a804924-c2ca-4d87-bdc7-ae28424a6c6a.epub par exemple). Transférez le ensuite sur votre liseuse en la connectant par le cable USB à votre ordinateur pour en profiter.

Évidemment, si votre liseuse ne prend pas en charge le format ePub 3, acheter un livre à ce format est à vos risques et périls (ça peut marcher, ce n’est pas sûr).

Et les autres boutiques ?

Je suis un gros flemmard : je ne les teste pas. Mais comme elles représentent très peu de lecteurs potentiels, j’ai des excuses.

J’ai été voir sur Numilog, et c’est encore moins clair que chez les autres, par exemple. Si vous avez vos habitudes dans une boutique où c’est clair, vous pouvez le noter dans les commentaires : les bonnes habitudes sont à apprécier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *