Addendum au podcast 35 sur les audiobooks

Je devais être mal luné samedi quand j’ai publié l’article sur les audiobooks. J’ai en effet oublié quelques infos importantes…

Audible

Audible a des normes de qualité pour la livraison des audios. Je vous conseille de travailler toujours avec la meilleure qualité de fichiers audio (donc pas en mp3 !), comme le format WAV ou AIFF, voire du ALAC. In fine, il faudra convertir vos fichiers en mp3, mais vraiment in fine.

Audible a une page de spécifications techniques à cette adresse http://www.audible.fr/mt/livraison-de-materiel/ et vous verrez qu’elles sont simples.

Si vous voulez signer un contrat de distribution avec eux pour vos audiobooks, vous pouvez rentrer en contact avec Ina de ma part, mais sachez déjà que le processus est plus complexe et plus administratif qu’avec KDP ou même iBooks (oui, même iBooks !). C’est comme tout : si vous commencez à le faire, voyez plus loin qu’un livre, pensez collection, et relation à long terme.

Je suis en train de finir l’enregistrement d’un livre en version audio, il s’agit de Comment Gagner votre vie en écrivant, ce qui est une belle mise en abyme. Il ne sera disponible dans un premier temps que sur Audible. Une forme d’exclusivité qui lui permettra aussi d’acquérir plus de visibilité chez eux, améliorera aussi la visibilité générale du livre sur Amazon, de façon à ce que ce soit eux qui fassent la distribution, et que je ne m’occupe ni du support technique, ni de l’administratif. Et en plus pour les acheteurs, cela rendra la lecture du livre audio sur smartphone plus simple.

Rémunération

Toujours en pensant source de revenu, n’oubliez pas que les livres audio Audible sont maintenant disponibles sur Amazon en achat direct, comme je le montrais sur l’article lui-même. Cela signifie que vous pouvez utiliser le programme d’affiliation Amazon pour vendre les livres audios que vous feriez, et augmenter ainsi vos “royalties”.

Par exemple, si vous achetez Destination Succès en version audio par ce lien : http://www.amazon.fr/gp/product/B01FFEURE4/ref=as_li_tl?ie=UTF8&camp=1642&creative=19458&creativeASIN=B01FFEURE4&linkCode=as2&tag=editionebooks-21 , je gagnerai quelques centimes de plus.

Version CD

J’ai tenté le coup avec CreateSpace pour réaliser des versions audio en CD de certains audiolivres que j’édite. Malheureusement, ces produits ne sont pas disponibles sur Amazon.fr et uniquement aux USA : je crois que le canal de distribution pour la France n’existe pas, ce qui est bien dommage.

Sans canal de distribution, cela ne sert à rien de créer ou produire une œuvre. Et si le canal de distribution est trop complexe à mettre en œuvre ou administrativement lourd, vous ne pourrez pas en tirer parti correctement.

Il existe des alternatives, mais je ne les ai pas testées. Bien sûr il y a par exemple la production artisanale de CD par vous-même. C’est ainsi que de nombreuses entreprises ont commencé. Mais comme pour la production de livres papier, c’est quelque chose que je préfère faire en “à la demande”, car je ne veux pas financer un stock, ni gérer les expéditions. Prenez en compte ce facteur.

Matériel & logiciels

Comme évoqué, j’utilise un micro Shure SM58 acheté sur Amazon, et un enregistreur portable Tascam DR04. Ce n’est toutefois pas ainsi que je vous conseille de commencer.

Préférez un micro USB branché sur votre ordinateur, avec un casque. J’utilise un micro Samson CO1U qui n’est plus disponible, remplacé par le Samson CO1U Pro. J’ai enregistré plusieurs livres avec, ainsi que les podcasts.

Car votre ordinateur est bien sûr capable d’enregistrer vos audios. Vous pouvez utiliser Audacity pour se faire, ou d’autres logiciels. Son interface est un peu complexe, mais après quelques heures dessus, vous pourrez mieux l’exploiter.

La qualité de votre casque est aussi un investissement pour les heures que vous passerez à éditer votre audio. Le casque Sony MDR-7506 est une référence en ce qui concerne la qualité et le confort. J’en ai essayé plusieurs de Senheiser avant de prendre celui-ci (que j’ai aussi retrouver dans le studio pro où j’ai fait des enregistrements).

Evidemment, tout ce matériel est un investissement qui est loin d’être négligeable. Je vous conseille donc de tester rapidement si vous les achetez pour éventuellement retourner des articles qui ne vous conviennent pas, et de ne faire ces dépenses que si vous avez une vue à moyen et long terme de la création de livres audio.

Lancement

Il est toujours mieux, pour la disponibilité de votre livre, dans toutes ses formes, d’avoir tous les formats disponibles le même jour. Personnellement, je n’ai jamais réussi à le faire, et la version audio arrive toujours un petit peu après les version numérique ou en impression à la demande.

Ce n’est pas dramatique !

Mais une sortie coordonnée serait évidemment plus adéquate.

Vous pouvez aussi penser à faire des packs numérique + audio si vous vendez en direct. Vos lecteurs/auditeurs apprécieront !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *