Archives de catégorie : Kindle

Quelle taille pour une couverture d’ebook ?

J’ai un peu hésité la dernière fois que j’ai fait une couverture pour un ebook. En effet, je ne sais plus à quel saint me vouer.

Par comparaison, il faut dire que je fais aussi des applications pour iPhone, et que depuis 2008, j’ai fait des icônes et des écrans dans une diversité que je trouve aujourd’hui un peu assommante. Avec l’iPad, puis les écrans Retina (2 fois plus grands) puis les iPhone 5 plus grand en hauteur, il a fallu que je refasse mes images plusieurs fois (heureusement, j’étais parti de fichiers vectoriels le plus souvent).

Eh bien dans les ebooks, on a cette même course au gigantisme.

A l’origine, Amazon demande une taille minimale  de 1000 pixels de haut, et un rapport de 1,6, soit une taille de 625×1000 pixels.

Mais avec les Kindle Fire HD (leurs tablettes les plus grandes), ils demandent 4500 pixels de haut !!!

Pourquoi ?

Les Kindle Fire HD ont aussi des écrans “retina” donc deux fois plus grands que les écrans classiques dans les deux dimensions.

Que faire alors ? Quelles dimensions adopter ?

Commencez toujours avec le plus grand possible. Si vous n’utilisez pas d’illustration photographique, faites travailler avec des outils vectoriels de type Illustrator (pas le logiciel le plus simple du monde, mais impeccable côté rendu), et demandez au graphiste de vous donner ce fichier.

Si vous utilisez des images photographiques, elles sont en bitmap : plus vous les agrandissez, plus on voit des pixels, ou du flou.  C’est tolérable quand ce n’est pas trop agrandi, horrible quand on le fait trop.

En allant dans la doc Amazon, on trouve des infos différentes entre la version française et la version anglaise de l’aide… Ce qui n’aide pas à la clarté.

De leur côté, Apple recommande actuellement 1400×1873 pixels.

Il vaut mieux donc choisir le meilleur dénominateur commun : la taille recommandée par Apple est assez grande, mieux que le minimum d’Amazon, le rapport est moins horrible que 1,6 (aille), qui est le rapport des Kindle Fire, mais franchement c’est trop haut.

Quant au format de fichier, si Apple accepte les png et Amazon les tiff, le format jpg a l’air de mettre tout le monde d’accord. Attention avec ce format à la “compression”, qui est un moyen de réduire la taille en poids des images, au détriment de la qualité. Plus vous compressez, plus votre image est légère, mais abimée.

Au fait, Kobo parle d’images de 900 DPI : je crois qu’ils ont bu.

Ces tailles d’image sont pour les images qui sont utilisées dans les boutiques. Pas le fichier tel qu’il est dans le livre (le fichier epub ou mobi). Pour ces couvertures-ci, des règles différentes s’appliquent 😉

En effet, les spécifications de ces fichiers datent un peu. En restant avec une taille de 600×800 pixels, vous serez plus à l’aise. Et vous éviterez de vous retrouver avec un fichier d’ebook dont la plus grande partie du poids est consacrée à la couverture. Je vous rappelle qu’Amazon fait payer le coût du téléchargement.

PS : si vous lisez cet article dans deux ans, il est probable qu’il n’est plus d’actualité 😉

Les derniers titres des étudiants du Kindle Bank System

Les étudiants du Kindle Bank System publient tous les mois de nouveaux titres. Au mois d’Avril,  12 nouveaux titres qui viennent s’ajouter au plus de 300 déjà recensés.

Vous pouvez les retrouver ici.

Peut on publier ses manuscrits sur Kindle ?

Vous avez écrit un roman ou un autre type de livre et vous avez cherché à le faire éditer. Mais les éditeurs contactés n’ont pas été intéressés…

Si vous pensez quand même que votre livre en vaut la peine, sachez que vous pouvez publier vous même ce livre en version électronique sur les liseuses Kindle.

Qu’est ce qu’il vous faut?

Le livre lui même bien sûr. Un document Word ou un PDF peut suffire, mais un format spécifiquement fait pour le Kindle vous garantira un affichage parfait sur les liseuses et les applications Kindle.

Une couverture et un titre : les gens feront la différence entre votre livre et d’autres de manière visuelle et devront  pouvoir le repérer.

Une bonne description, car c’est ce qui donnera aux gens qui visitent la boutique Amazon Kindle l’envie de lire votre livre, télécharger un extrait.

Et bien sûr un compte sur le site d’Amazon pour les auteurs, le Kindle Direct Publishing, compte qui est gratuit.

Comme votre livre n’est pas publié et que vous n’avez pas de contrat avec un éditeur, vous êtes alors tout à fait libre de l’éditer vous même, sans devoir utiliser une édition à compte d’auteur coûteuse ou autre.