Comment j’ai mis le feu à mes principes

En 1997, je suis devenu directeur technique da la société dans la quelle je travaillais, Le Lab, et j’ai eu accès aux discussions avec les deux fondateurs sur la gestion de l’entreprise. Beaucoup plus intéressant et formateur que le fait de gérer le réseau, les sauvegardes ou que de manager des développeurs tous plus qualifiés que moi 😉

Parmi les choses que j’ai découvert, c’est que Montparnasse Multimedia représentait 76% du chiffre d’affaires. Un client qui contrôle plus des deux tiers de l’activité… Aïe.

Évidemment, on a travaillé à changer cet état de fait (Montparnasse s’en est chargé pour nous), et on a rééquilibré en multipliant les clients. In fine, on a refait la même erreur quelques années plus tard avec 40% du CA lié à France Télévision, et 40% à Leroy Merlin. C’était une fois de trop.

Bref, tout ça pour dire que j’ai toujours mis en avant le fait qu’il fallait multiplier les sources de revenus, chercher les lecteurs sur toutes les plateformes, ne pas succomber aux sirènes de KDP Select.

Pourtant, hier, j’ai remis deux livres (les deux livres de Joanna Penn) dan sKDP Select. Ils sont maintenant disponibles avec Kindle Unlimited ou l’Abonnement Kindle.

Est-ce trop tard pour le faire ? Seul l’avenir nous le dira.

Mais j’ai adopté une attitude cynique. Et force m’est de constater que malgré l’aide appuyée de Kobo Writing Life, que je remercie chaleureusement ici, ces livres ne se vendent pas sur Kobo. Pas plus qu’ils ne se vendent sur iBooks.

D’ailleurs, c’est assez naturel et cela va bien avec la plateforme, la manière dont les liseuses sont vendues en Fnac, les livres qui sont présentés sur la page d’accueil. Les livres pratiques à destination de ce public sont pratiquement invisibles sur Kobo, sur iBooks, et j’ai en fait passé mon temps à me fourrer le doigt dans l’œil en pensant que je pouvais avoir des ventes régulières sur ces plateformes.

Cela ne veut pas dire que Kobo ou iBooks ne sont pas bien pour d’autres livres ! J’ai vendu 90 livres déjà en janvier sur Kobo, et je vais atteindre la centaine. Mais dans un genre différent.

Pour les livres sur ce sujet, l’exclusivité de clientèle existait déjà pour Amazon Kindle, je n’ai fait que « bite the bullet », me rendre à l’évidence.

Si vous êtes abonné à l’offre Kindle Unlimited, vous pouvez donc désormais lire gratuitement Comment publier un livre et Comment gagner votre vie en écrivant sur Kindle.

Pour les livres de développement personnel que j’édite, vous pourrez continuer à les trouver sur Kobo et iBooks. Et il n’est pas dit du tout que je ne change pas d’avis plus tard. J’ai le choix, j’ai le droit, je suis autonome : parfois je fais des erreurs, mais toujours j’ai l’autonomie qui me motive, m’enthousiasme et me rend plus satisfait.