Faire une promotion de votre livre auto édité : pourquoi, comment ?

Vous avez tout de suite vu que j’ai parlé de faire une promotion, et non pas de faire la promotion. Mais on y reviendra, à la promotion. Dans cet article, je ne vais donc pas me concentrer sur la promotion en général, sur le fait de parler de votre livre, mais de faire une promotion sur le prix. C’est-à-dire de baisser le prix temporairement ou définitivement .

promo

Mais quels sont les bénéfices d’une promotion ? Et comment faire pour améliorer ses bénéfices ? Voilà donc l’essentiel du sujet de l’article en question.

Pourquoi faire une promotion ?

Faire une promotion de votre livre édité va vous permettre de trouver de nouveaux lecteurs et de faire plus de ventes en volume. C’est essentiellement pour cette raison que l’on fait des promotions. Mais allons plus loin dans le détail, et dans les raisons pour faire une promotion, pour voir comment ces promotions peuvent aider votre livre à être découvert, faire tomber les réticences des lecteurs potentiels, vous fournir plus de visibilité.

Ne nous en cachons pas, il y a un certain ostracisme qui règne encore vis-à-vis des auteurs autoédités, et parfois pour des raisons tout à fait normales. Heureusement cela ne concerne pas tout le monde, et j’espère surtout que cela ne vous concerne pas vous, qui suivez les conseils de ce blog. Il faut donc réussir à faire disparaître le risque pour le lecteur. C’est tout l’objectif de la promotion, qui permet aux lecteurs d’acheter pour un prix minime, voire gratuitement, votre livre. À 0,99 €, quel est le risque que ce lecteur prend ?

Bien sûr, votre lecteur pouvait déjà se faire rembourser son livre, mais il y en a beaucoup qui n’utilisent pas cette possibilité, et qui ne pensent pas du tout à cette possibilité, et qui donc ne vont pas acheter de livres qu’ils considèrent comme risqués. À 2,99€, le risque d’être déçu est plus important qu’à 0,99€.

L’objectif second d’une promotion temporaire est aussi de faire plus de ventes, et de bénéficier de ces ventes pour avoir plus de visibilité.

Quelle que soit la boutique dans laquelle votre livre est publié, il est très fréquent de trouver un classement par ventes dans les différentes catégories aussi bien que général. En vendant un grand nombre de livres sur une courte période, vous améliorez votre classement dans les ventes, comme on l’a souvent vu dans les articles précédents concernant les offres éclair ou les offres du mois. Ces classements sont au nombre de livres vendus, et non pas au chiffre d’affaires réalisées. Donc un livre vendu 0,99€ à 100 exemplaires aura un meilleur classement qu’un livre vendu à 99 exemplaires à 1,99€, bien que ce second livre rapporte plus d’argent tant à la boutique qu’à son auteur. En avançant vers le sommet des classements, vous donnez plus de visibilité à votre livre, et vous faites en sorte que les personnes qui naviguent sur la boutique voient celui-ci.

6 mai, 16h : les serveurs d'Amazon US rattrapent les ventes du début de journée… et le classement s'envole
6 mai, 16h : les serveurs d’Amazon US rattrapent les ventes du début de journée… et le classement s’envole

Ensuite, la qualité de la couverture, la pertinence du titre, l’intérêt de la description et sa capacité à mettre en avant le contenu du livre feront toujours la différence, et les commentaires des autres lecteurs fourniront toujours une preuve sociale : les fondamentaux du marketing de livres dans les boutiques électroniques sont complètement respectés.

Avec une offre éclair Amazon, avec une offre du jour chez Kobo, ou avec d’autres merchandisings chez iBooks, vous pouvez progresser dans le classement général, dans le top 100 ou le top 200 des ventes. Mais il ne s’agit pas que du classement général : Il peut aussi être intéressant de progresser dans le classement de la catégorie dans lequel dans laquelle est votre livre.

Il ne faut pas oublier que nous, et nos livres aussi, sommes là sur le long terme, la longue traîne, et que c’est cette longue traîne qui permet de faire la différence. Et d’avoir des revenus récurrents conséquents.

Faire une promotion sur un nouveau livre a un effet d’amélioration aussi sur les autres, car même si les lecteurs ne vont pas acheter tous les livres d’un auteur, il y en a parmi eux quelques-uns qui vont aller voir les autres livres, et les achèteront aussi.

Si vous faites une promotion sur une série, il sera toujours plus avantageux pour vous de faire une promotion sur le premier tome de cette série, car il permettra à vos lecteurs de rentrer véritablement dans la série, et donc de lire tous les livres de celle-ci. Et si Amazon vous propose de faire une promotion sur les tomes 2 et 3 en même temps, faites attention : est-ce que cela va aider votre série dans son ensemble, si elle est feuilletonante (c’est-à-dire qu’il faut lire le tome 1 pour suivre l’histoire) ?

Une autre raison de faire une promotion sur un livre est évidemment de faire rentrer le lecteur dans une série. C’est une des démarches, une des stratégies les plus efficaces pour vendre plus de livres à plus de personnes. Ainsi, Patrick Ferrer a mis le tome 1 du Baiser de Pandore à un prix faible, et fait donc une promotion permanente (en termes de prix) par rapport à la valeur des autres tomes et à la valeur qu’il donne à son roman. L’intégrale est à 2,99€ et il gagne 1,98€, quand le premier tome est 0,99€ et les deux suivants à 1,99€, soit une dépense pour le lecteur de 4,97€ et un gain pour Patrick de 1,64€. Dans son cas, il vaut presque mieux acheter l’intégrale quand on a aimé le tome 1, et économiser ainsi 0,99€.

4 livres, un seul roman à dévorer
4 livres, un seul roman à dévorer

D’autres auteurs font la même chose dans des catégories qui sont plus difficiles, notamment le fantastique ou la fantasy.

Certains vont même jusqu’à offrir leur premier tome.

Faire une promotion gratuite du premier d’une série n’est pas une démarche pour trouver des lecteurs qui téléchargent uniquement des gratuits, mais une démarche pour trouver des lecteurs qui vont être enthousiasmés par le premier tome et lire les suivants avec ferveur, avec enthousiasme. Bien évidemment, il y aura des personnes qui vont télécharger des livres gratuits uniquement parce que ce sont des livres gratuits. Ceux-là ne nous intéressent pas, mais il faut bien les supporter pour avoir accès aux autres.

Comment faire une promotion ?

Il y a plein de petits détails qui vont jouer en faveur ou en défaveur de votre promotion, qui vont faire que celle-ci sera efficace ou pas.

Déjà, faire une promotion sur un livre qui est à 0,99€ tout le temps, c’est difficile, à moins de le passer en gratuit. Il vaut mieux donc partir d’un livre qui est un tarif plus élevé, au moins 2,99€, pourquoi pas 3,99 ou 4,99€. Plus la promotion et la réduction sera importante, plus elle sera intéressante pour le lecteur.

Sur iBooks et sur Kobo, il existe des réglages spécifiques qui permettent de programmer des promotions. Le blog de Kobo explique comment le faire pour votre livre, mais celui iBooks ne l’explique pas, car il n’y a pas de blog. Tant pis pour eux, on est quand même capable de se connecter sur iTunesConnect, et d’aller changer le prix en lui donnant une date de début et une date de fin. Sur KDP, il n’est pas possible de programmer une promotion, il faut donc prendre systématiquement un petit peu de marge pour changer le prix, de préférence la veille du jour où on veut commencer la promotion, et c’est fort embêtant. On ne contrôle pas les choses avec finesse. Pour les Américains, il existe l’outil KDP Countdown Deals, qui permet de programmer des campagnes de réduction de prix progressives, mais cet outil ne fonctionne pas du tout sur KDP France. C’est bien dommage !

Sur KDP toujours, il est possible, mais uniquement si vous êtes sur le programme KDP Select, et avec d’autres règles supplémentaires sur lesquels je ne vais pas m’étendre ici, il est possible donc d’être sélectionné pour une offre éclair, une offre du mois, ou une autre offre temporaire. Dans ce cas, ce sera Amazon qui modifiera le prix directement et programmera la promotion dans le temps. Ces promotions sont surtout intéressantes parce qu’Amazon sait bien mettre en avant les réductions et les promotions sur le prix.

Sur Kobo, il faudra rentrer en contact avec les différents intervenants de Kobo pour les tenir au courant des promotions, leur demander une éventuelle mise en avant, du merchandising.

Sur iBooks, si vous réussissez à rentrer en contact avec quelqu’un pour avoir une mise en avant, prévenez-moi. Je ne sais toujours pas comment faire.

Faire la promotion de la promotion

Car faire une promotion sans que personne soit au courant ne sert pas à grand-chose. C’est maintenant qu’on reparle de la promotion, pour ceux qui ont lu le début… Il est donc indispensable de prévoir d’autres actions parallèles en même temps que vous faites cette réduction, cette opération commerciale. Pour reprendre le cas de KDP, ils offrent la mise en avant, non seulement dans les pages des différentes promotions, la promotion du mois, la promotion offre-éclair, mais aussi par l’e-mail d’alerte des offres éclair, e-mail auquel vous pouvez vous abonner. Ils ne communiquent pas sur le nombre de personnes qui sont inscrites pour recevoir cette semaine, mais il est certainement très important pour que ces offres aient un tel succès.

Kobo de son côté a des choses un peu moins organisées pour prévenir les gens, mais néanmoins présentes, notamment des tweets.

Il est donc important de trouver aussi d’autres canaux pour parler de cette promotion : regardez ce que font les distributeurs en général, quand ils préparent un produit à un coût très faible, ils n’hésitent pas à le mettre en avant dans des opérations de communication avec des publicités, à la télévision ou ailleurs. Lorsque vous entrez dans un magasin de vêtements, vous n’attendez pas d’être à la caisse pour savoir que cette semaine, vous avez 30 % de réduction sur le deuxième article acheté. Non, c’est affiché dans la vitrine, il y a des grandes bandes partout, il y a des affiches à l’arrière des bus.

Pour vos livres vous devez en faire de même, car faire une opération de réduction de prix, une promotion, si personne ne le sait, cela ne sert à rien.

Les premières personnes auxquelles vous devez en parler sont bien sûr les personnes qui sont inscrites à votre mailing-list. Dans ce cas, ne ressentez pas de honte au fait de faire une promotion, alors qu’ils ont peut-être acheté le livre au prix fort. Bien sûr, ceci n’est valable que si vous faites des promotions de manière exceptionnelle, et pas une toutes les deux semaines. En tout cas, parlez-en à ces personnes avec lesquelles vous avez un contact, ils pourront en parler aussi autour d’eux. C’est donc le premier canal auquel vous devez vous adresser.

Ensuite, il y a des sites qui se font fort de relayer vos opérations de promotion. Le service que j’ai créé en février, ebookgang.fr, fait partie de ces services. Il existe malheureusement peu de services équivalents en France, et c’est bien dommage, alors qu’il en existe pléthore aux États-Unis et au Royaume-Uni, ce qui permet aux auteurs d’avoir de vrais relais de communication pour leurs opérations de promotion. Et pas seulement aux maisons d’édition qui courent après le best-seller.

Ebookgang parle aussi des promos ailleurs que sur Kindle…
Ebookgang parle aussi des promos ailleurs que sur Kindle…

J’ai testé pour vous les bandeaux sur des sites qui «s’adressent» au lecteur, et pour le moment je n’ai pas été très content de l’efficacité de ces bandeaux d’affichage. Le coût est prohibitif, et les retombées mineures. Bien sûr, j’ai toujours le droit de me tromper, et je continuerai à tester d’autres services, pour voir lesquels fonctionnent véritablement. Mais les packs d’affichage de Babelio par exemple sont à des prix qui ne sont pas compatibles avec le modèle économique d’un autoédité.

Quant à faire des pubs d’affichage, je dis tout de suite que les coûts sont encore plus énormes et le retour sur investissement encore plus illusoire.

Une campagne de promotion Facebook peut être par contre bien utile pour mettre en avant votre promotion. Ce n’est pas ici l’article pour parler des publicités Facebook, mais je vous invite à dépenser quelques euros de manière astucieuse sur cette plate-forme, car on y trouve beaucoup de lecteurs de livres électroniques, pour peu qu’on choisisse les bons centres d’intérêt. Ceci permet d’avoir plus de trafic vers les pages de vente de votre livre, ou sur une page en particulier, et il faut du trafic pour avoir des acheteurs.

Exemple d'une pub d'Amélie Antoine sur FB, hors promotion
Exemple d’une pub d’Amélie Antoine sur FB, hors promotion
Patrick Ferrer, encore lui !
Patrick Ferrer, encore lui !

Si vous pouvez arrêter d’écrire quelques jours et mettre tous vos efforts lors d’une promotion pour propulser celle-ci, les résultats peuvent être extraordinaires. Ainsi, aux États-Unis, marché beaucoup plus gros et plus difficile de par le nombre de livres disponibles, j’ai vu une offre Bookbub propulsée dans les meilleurs rangs du classement général des livres, et dans la liste des bestsellers d’USA Today, un des seuls classements nationaux, et garder un bon rang les jours suivants grâce à l’utilisation extensive de publicités Facebook en même temps que la promotion Bookbub. Pensez à des milliers d’exemplaires vendus en une journée, pour un auteur qui n’est pas sur la liste A.

Et la gratuité ?

La gratuité est une promotion d’un type particulier, car sur Kindle, il n’est possible d’accéder à la gratuité qu’en étant sur KDP Select. Par ailleurs, Amazon Kindle a arrêté de mettre en avant les livres gratuits, et on a même l’impression parfois qu’ils les cachent. À l’inverse, les livres gratuits sont « relativement » bien mis en avant sur iBooks, puisqu’à chaque fois que l’on navigue dans une catégorie, il y a à la fois un classement pour livres payants, et un classement pour le gratuit.

Si vous faites une promotion permanente sur votre livre, il vaut mieux avoir celui-ci sur iBooks et Kobo, afin de « forcer » Kindle à le passer en gratuit lui aussi.

Conclusion

Faire une promotion, associée avec les bons services de mise en avant de cette promotion, services de communication qui s’adressent aux lecteurs avant tout, vous permettra de donner beaucoup plus de visibilité à votre livre, et pourquoi pas de déclencher des centaines de ventes en une seule journée.

J’ai vu des livres vendre plus de 700 exemplaires en une journée grâce à une promotion en offre éclair sur Amazon. C’est autant que le nombre d’exemplaires moyens d’un premier roman en France. En une seule journée ! C’est exceptionnel d’avoir des chiffres aussi importants toutefois.

Mais une promotion sans mise en avant ne vous rapportera rien. Il faut donc toujours anticiper, et déterminer quels seront les meilleurs canaux pour amplifier l’effet de votre promotion, et arriver à vos fins.

Donc procédez au moins comme ceci :

  • commencez par définir votre objectif : amélioration du classement dans la catégorie, trouver de nouveaux lecteurs, faire rentrer des gens dans une série,
  • préparez les images et les messages qui vont vous permettre d’appuyer votre promotion,
  • anticipez avec les boutiques qui permettent de programmer des promotions,
  • prévoyez un budget autour de votre promotion pour la rendre visible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *