Rapport author Earnings d’Octobre : ce qu’en dit le kommentariat ;-)

J'ai encore lu avec plaisir le rapport d'Author Earnings d'Octobre 2016. Parce que c'est une mine de renseignements sur ce qui se passe sur le marché Kindle aux États-Unis.

Alors, vous allez me dire : c'est les USA, et c'est seulement Kindle.

Oui ! c'est une des limites de l'exercice, mais c'est aussi le seul marché qui peut être analysé et où de telles corrélations peuvent être faites. Et son évolution lève le voile sur des pratiques qui touchent tous les marchés de l'édition et nous sensibilisent à ce qui pourrait se passer dans notre irréductible village de Gaulois (à moins que ce soit un village de Parisis, ou de Goths, voire de Bretons…)

La stratégie de prix appliquée par les éditeurs traditionnels est encore une fois remise en cause. Elle a un impact sur leurs ventes. Mais ce qui est plus important pour moi, c'est quelle a un impact sur la visibilité des auteurs.

Or sur ce site, je m'adresse principalement à des auteurs néophytes ou peu connus. Exactement le type d'auteurs que la stratégie des éditeurs traditionnels, en France comme ailleurs, met en danger d'obscurité.

Anecdotiquement, je pense à cette auteure qui a sorti son premier livre en 2015 sur Kindle, puis a été éditée chez un éditeur traditionnel en lui confiant ses droits numériques. Aujourd'hui, le succès de son livre au format numérique est un souvenir des temps anciens. En cause, la politique de prix de l'éditeur.

Le rapport met surtout l'accent sur un changement étonnant : la baisse de la part des ventes d'auteurs indépendants.

Personnellement, je me range à leur opinion (car on est dans l'opinion, plus dans le fait statistique) que cette baisse est la conséquence de deux évolutions : la baisse des discounts sur les livres papier par Amazon et des changements algorithmiques.

Ce qui prouve que les auteurs indés sont à la merci de changement chez Amazon…

Aux États-Unis, il n'y a pas de loi sur le prix unique du livre, donc Amazon peut acheter un livre à un éditeur disons 10,49 USD (prix distributeur) et le vendre à 10,99 au lieu du prix public de 14,99 USD. C'est d'ailleurs ce qu'ils font généralement, dans des proportions moins impressionnantes.

La suite de ce très long rapport arrivera dans les jours qui viennent si j'y arrive. Vous pouvez bien sûr le lire en version originale aussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *