Archives par mot-clé : autoédition

Mes actus persos

Une fois n’est pas coutume, on va un peu moins parler du sujet de l’autoédition pour parler un peu de moi, et de mes aventures dans l’édition indépendante.

En effet, plusieurs choses avancent en même temps, et j’ai une actualité chargée autour de l’autoédition, mais pas strictement sur l’autoédition. Entre livre numérique, livre multimedia, livre audio et coffret, j’ai encore ajouté des activités à ma besace.

Les aventures de Georges

Par relations personnelles, j’ai rencontré Michèle Médée-Bertmark, qui a publié il y a plusieurs années en version papier des livres destinés aux enfants. Depuis, ceux-ci sont retombés un peu dans l’oubli, et ils ne sont plus que difficilement disponibles.

Après plusieurs discussions, nous avons monté une opération commune pour redonner du pep’s à cette série de 5 livres en exploitant au maximum le contenu déjà produit. J’ai donc commencé par publier les versions audio que Michèle avait entièrement produites (avec brio !) et qui n’étaient disponibles qu’en CD.

Vous pouvez retrouver ces 5 aventures destinées aux enfants de 4 à 8 ans à la fois sur le site livreaud.io et sur Audible, Amazon, iTunes. J’en ai aussi profité pour réaliser un coffret comprenant toutes les aventures de Georges. Comme dans le livre numérique, la réalisation d’un coffret permet aux lecteurs/auditeurs d’en avoir plus à un meilleur prix, de créer une aubaine avec une valeur ajoutée supplémentaire.

Parallèlement, et parce que le public jeune est à mon sens le bon public pour ce type de produit, j’ai réalisé des (une) version multimedia de l’ebook. Elle n’est disponible que sur iBooks, car seul iBooks permet ce genre de fonction de lecture audio simultanée sur chaque page. La première aventure est déjà disponible ici, la deuxième doit sortir le 25 avril.

Je n’en oublie pas non plus la version ebook simple. Cette première aventure est maintenant disponible pour Kindle, et les suivantes vont arriver au fur et à mesure.

Vous pouvez quand même tirer une conclusion de cette aventure : quand on a un contenu qui est déjà produit et réalisé, il faut en tirer toutes les versions disponibles et faire en sorte de le rendre disponible au plus grand nombre et sous tous les formats. Se limiter à la version papier aujourd’hui est une hérésie, les lecteurs veulent du contenu dans différents formats.

Le coffret ebooksy polars : 6 nuances de polars

En mars, j’avais réalisé avec 8 auteurs courageux un coffret ado/jeune adulte fantasy et SF, disponible sur plusieurs plateformes en même temps. Les résultats ont été mitigés, je vous l’avoue.

Pour le mois de juin, j’ai trouvé d’autres auteurs intéressés par cette démarche de promotion, qui permet de polliniser les lectorats et d’avoir plus de visibilité en conjuguant les efforts.

Le coffret 6 nuances de polars est déjà disponible en précommande sur Kobo. Le fait d’anticiper cette publication nous a aussi permis d’avoir une meilleure visibilité, avec une mise en avant par Kobo dans la sélection des livres en précommande (ce qui n’était pas une évidence). Le genre est plus propice à une mise en avant, et les hésitations et erreurs de la première expérience ne devraient pas se reproduire.

Plus de livres audio

S’il y a une niche sur laquelle je peux me démarquer, il s’agit bien du livre audio. J’en ai déjà enregistré plusieurs à partir de mon catalogue les précédentes années et j’ai décidé de passer au cran supérieur.

Guy Morant est mon cobaye… Nous avons collaboré sur la première production qui est maintenant disponible, Lucie Acamas et les Compagnons de l’Ordre Vert, un livre de fantasy destiné aux adolescents. On est dans un schéma plus classique où je suis l’éditeur, le producteur/narrateur et Guy est l’auteur. Et nous fonctionnons dans un régime plus équilibré pour ce qui est des redevances (vu que nous ne le faisons qu’en numérique).

Parallèlement, j’ai lancé une nouvelle boutique pour vendre des livres audio, le site http://livreaud.io dont je parlais plus haut, dans lequel j’ai déjà mis les livres audio que j’avais à mon catalogue, et que je vais progressivement étendre à d’autres genres, mais aussi ouvrir à d’autres personnes.

Un des principaux écueils du livre audio reste la distribution, et je ne souhaite pas être entièrement dépendant d’un ou deux distributeurs. C’est pour cela que j’ai ma propre boutique, malgré toute la complexité et les tracas administratifs que cela présente…

Toutes ces aventures et initiatives ne m’empêchent pas encore de consacrer du temps à l’apprentissage et à l’étude de l’autoédition, au marketing du livre etc. C’est en faisant que l’on apprend dans ce secteur où l’information et les recettes restent à créer soi-même.

La réalisation des livres audio par exemple m’a permis d’améliorer grandement mes connaissances techniques ainsi que ma capacité à faire de la narration. De ce côté-là, il n’est pas impossible que vous trouviez bientôt du contenu pour vous aider à vous aussi prendre votre envol.

Votre livre n’est pas qu’un livre

Une des choses sur lesquelles j’insiste volontiers dans des présentations ou quand j’écris sur le développement de votre lectorat, c’est qu’un livre est un contenu qui peut être décliné de multiples manières.

Vous pouvez commencer par la version numérique et bien sûr faire aussi la version papier. C’est le strict minimum d’ailleurs.

Vous pouvez commencer en français et faire faire une traduction, principalement en Anglais, mais aussi en Espagnol, Allemand…

Vous pouvez sortir des limites de la chose écrite et créer ou faire créer un livre audio.

C’est sur ce dernier sujet que je vais m’attarder une nouvelle fois.

Auto-produire un livre audio

Aujourd’hui, c’est un cas un peu particulier, car au lieu de produire un livre sur lequel j’ai les droits complets, je vais vous parler d’un livre pour lequel j’ai signé uniquement pour les droits audio, avec l’auteur (autoédité comme il se doit).

Je viens de finir la production du premier opus des aventures de Lucie Acamas, une série de romans écrits par Guy Morant. Il s’agit de Lucie Acamas et les Compagnons de l’Ordre Vert.

Ce livre audio est disponible exclusivement sur https://livreaud.io/products/lucie-acamas-et-les-compagnons-de-lordre-vert pendant la période de lancement, à un prix promotionnel, puis sera diffusé aussi sur Amazon, iTunes et la boutique Audible dans peu de temps.

Pourquoi ce livre ? Parce que je l’ai lu et qu’il m’a plu, parce que je voulais sortir du domaine exclusif du livre pratique et aller dans le livre de fiction, parce que j’aime lire des livres qui s’adressent aux adolescents ou jeunes adultes et leur offrir des lectures que je pense bonnes pour eux.

Parce que j’ai décidé de réaliser beaucoup plus de livres audio et de participer à la croissance de ce secteur encore naissant de l’édition en France.

Je me suis donc rapproché de Guy pour lui proposer la version audio. Nous avons fait un contrat que je qualifierai d’idéal entre autoédités, avec un véritable partenariat entre l’auteur et le producteur. Pas un de ces contrats que l’on trouve habituellement avec les maisons d’édition 😉

Ensuite est arrivée la partie la plus longue : l’enregistrement. Et j’ai atteint mes limites. J’avais déjà réalisé la narration de livres très longs (7 h) mais toujours dans le domaine du livre pratique. Le livre de fiction, c’est une bête différente.

J’ai le sentiment de m’en être bien sorti, aidé en cela par la prose de Guy qui est très facile à lire, et pas seulement avec les yeux, avec la bouche aussi. Restent des progrès à faire, mais c’est en faisant que l’on apprend.

J’ai eu quelques moments de solitude : quand je me suis rendu compte que mon premier enregistrement n’était pas du tout à la hauteur de ce que je voulais, et que je devais jeter 7 heures d’enregistrements. Ou passer 30 heures à nettoyer bout par bout ce que j’avais mal enregistré.

Mais voilà, après de multiples nettoyages, beaucoup de travail sur la qualité du mixage, le livre audio est disponible. Cette expérience en solo (j’ai généralement loué un studio pour mes autres livres) m’en a encore plus appris sur la narration et l’enregistrement de livres audio. Et il y a du plaisir à bien faire les choses.

Je n’en suis pas encore au point de pouvoir écrire un ebook sur le sujet, mais cela ne saurait tarder. J’attends de concrétiser avec d’autres expériences avant de passer ce cap.

Le problème de la distribution

Faire un livre audio, c’est bien, le vendre c’est mieux.

Comme vous le savez si vous avez déjà lu mes autres articles sur le sujet, j’ai profité du renouvellement de l’équipe marketing d’Audible pour signer un contrat de distribution avec eux, après plusieurs essais infructueux.

Je suis ravi de cette collaboration, même si en tant qu’autoédité je déteste ne pas pouvoir regarder les ventes de mes titres au jour le jour.

J’ai aussi comme habitude de ne pas mettre tous mes œufs dans le même panier, ce qui me pose parfois des soucis.

Bike basket by Carsten ten Brink BYNCCC

J’ai donc parallèlement ouvert une boutique de vente de livres audio en téléchargement, et profité du salon du livre pour prendre contact avec certains éditeurs. Cette boutique est sur http://livreaud.io. Elle est ouverte aux autoédités qui cherchent des débouchés commerciaux pour leurs lirves audio.

Et vous, le livre audio ?

Avez-vous songé, commencé, travaillé pour produire des versions audio de vos livres ? Quels soucis avez vous rencontré et quels solutions avez-vous appliqué, ou recherchez-vous activement ?

Conseils pratiques pour se lancer dans l’autoédition

Dimanche 2 avril, j’étais invité par Kobo Writing Life, en la personne de Camille Mofidi, à participer à une table ronde et faire une présentation sur l’autoédition pendant le festival Quais du polar.

Autant j’ai raté à peu près tous les enregistrements de la veille, celui de la table ronde, autant celui-ci s’est passé sans gros souci. J’aurais quand même mettre en plus un micro cravate, car la capture du son n’est malheureusement pas à la hauteur.

Cette présentation s’adresse dans l’ensemble aux personnes assez nouvelles dans l’autoédition, car à quais du polar, je ne voulais pas être trop spécifique. Ce n’est pas non plus une explication de la démarche : la présentation de ce genre avait été faite avec Camille à deux reprises.

Comment bien faire une réduction de prix d’ebook pour une promotion sur Kindle, iBooks ou Kobo

Cela s’est encore produit aujourd’hui : quelqu’un que je suis a essayé de faire la promotion de son livre avec une offre commerciale, et cela a fini en eau de boudin à cause des limites des outils d’administration des plateformes. Je me suis donc dit que j’allais écrire un petit article explicatif sur la question qui puisse servir de référence à tous les auteurs indés pour les deux jours à venir.

Mais avant, on va améliorer le dictionnaire de cet article : promotion est une action incentive pour vendre ses livres, offre commerciale est le fait de proposer une réduction sur ledit livre en version numérique pour convaincre le lecteur de succomber au désir de lire ledit livre.

Je dis souvent que le marketing c’est le fait de trouver les lecteurs qui sont intéressés par votre livre mais ne le savent pas. J’irai aujourd’hui plus loin en disant qu’il s’agit aussi de permettre à ces lecteurs de ne plus voir de barrière entre leur désir de lire ce livre et l’achat.

Donc, avant de faire une offre spéciale, il faut déjà avoir trouvé votre cible, savoir vous adresser à celle-ci, et avoir les moyens de la toucher au bon moment sous l’angle de l’offre commerciale. Vous ne pourrez pas convaincre des personnes qui ne sont pas intéressées par le genre dans lequel vous publiez d’acheter, par exemple.

Ils faut planifier cette promotion : avant, pendant, après. Savoir à quel moment vous allez baisser le prix pour réaliser l’offre commerciale, comment vous allez en parler ou pas avant, et ce que vous pourrez faire après.

Avez-vous les cartes en main ? Passons à l’opérationnel avec les boutiques, puis nous aborderons les cas particuliers.


Avertissement

Sur KDP, il y a une fonction extrêmement fallacieuse ou imprécise, un panneau dans lequel beaucoup de novices tombent : le Kindle Countdown Deal. Amazon ne prend aucune précaution pour expliquer cela, et au contraire va vous vendre le Countdown Deal comme la solution idéale pour les offres commerciales. Mais cela ne fonctionne que sur le marché Nord Américain (et encore, je ne suis pas sûr que cela fonctionne au Canada). Méfiez-vous en comme la peste jusqu’à ce que la fonction change.

Kindle Countdown Deal = Marche pas


Changer ses prix chez Kobo

Kobo a récemment fait évoluer l’interface de Kobo Writing Life en apportant plus de fonctions sur la fixation du prix.

C’est une bonne chose parce que les fonctions manquaient. C’est aussi bon signe car une interface qui évolue est le signe d’une bonne santé opérationnelle.

On peut maintenant programmer des modifications de prix mais aussi des offres commerciales, en faisant le distingo entre les deux choses, et en maîtrisant l’ensemble des devises.

Bon, OK, parfois cela fait trop d’info et je doute que vous vendiez beaucoup de livres en Rands sud africains… Mais qui sait ? L’Afrique du Sud est un pays à la démographie vigoureuse, il est possible que vous accédiez à un marché de qualité un jour là-bas.

Avec Kobo, définissez un prix promotionnel, sa date de validité et choisissez les territoires
Avec Kobo, définissez un prix promotionnel, sa date de validité et choisissez les territoires

Sur l’interface de KWL, vous pouvez donc programmer une promotion avec une offre commerciale en cliquant sur « Programmez une promotion » :

Puis vous pourrez donc fixer la date de début et la date de fin de votre offre commerciale, et changer les prix par devise. Je vous conseille de veiller toujours à répercuter votre offre commerciale en dollars canadiens, l’autre grand pays de la langue francophone de Kobo, sinon Marie Bo va vous sonner les cloches.

Petite particularité de Kobo : la date de fin de l’offre commerciale correspond en fait à 23h59 le jour choisi. Donc dans l’image ci-dessus, j’ai choisi une promotion d’une seule journée. Dieu merci, cela est expliqué.

Ensuite, Kobo va vous envoyer des emails pour vous prévenir de la promotion, pour vous rappeler la promotion etc. Et le jour J, vous n’aurez rien à faire. Ce sera automatique et vous pourrez continuer à boire de Daïquiri. Ou à spammer vos copains sur Facebook.

Autre petite nouveauté qui n’est malheureusement pas encore répercutée pour nous les indés : la boutique Kobo affiche les réductions.

Oui, vous savez, cette information que Kindle a fait complètement disparaître, même des offres éclair ? Sur Kobo ils se sont rendus compte que c’était incitatif à l’achat, donc ils ont au contraire décidé de l’afficher clairement dans la page du titre.

Mais comme je le disais, ce n’est pas encore disponible pour nous. Je ne vous invite pas à écrire à l’équipe Kobo Writing Life tous les jours pour que nous y ayons aussi accès. Ce n’est pas moi. Non, n’écrivez pas tous les jours.

Si vous mettez le titre à 0,0 €, il n’y aura pas 0€, mais « gratuit ».

Dans l’exemple ci-dessus, il s’agit du livre de mon père La Dynamique Mentale, publié en 1976, et en promotion exceptionnelle jusqu’au 22 janvier, un livre de développement personnel.

Le 23 janvier, automatiquement, ce livre reviendra à son prix initial de 2,99€.

Ces fonctions de programmation de prix fonctionnent tout le temps, même pendant la trêve des confiseurs. J’ai testé… car je n’avais pas prévu mes promotions avant cette trêve.

Vous pouvez normalement combiner une offre commercial avec un changement de prix plus long, mais je ne vous conseille pas de le faire, car malheureusement l’interface de KWL est encore connue pour ses sautes d’humeur.

Sur iBooks

Sur iTunesConnect d’Apple, vous n’avez pas ce risque. Ils se servent du même outil pour vendre 1 Milliard de Dollars d’applications sur iPhone, iPad etc : je vous assure que l’interface fonctionne. En plus, l’application est faite en WebObjects, un logiciel que j’ai utilisé plusieurs années pour… mais je disgresse, je disgresse.

Une fois arrivé dans le site, et votre livre choisi, vous verrez en haut à droite les tarifications.

C’est là que vous pourrez programmer votre changement de prix. Cliquez d’abord sur Modifier territoires et tarifs

puis choisissez les choses que vous voulez modifier à savoir la devise de référence, et le prix, d’une date à une autre. Attention, le prix est avec le point comme séparateur. Cela fait toujours mauvais effet de faire une offre commerciale à 299€ au lieu de 2,99€.

Ici, la date de fin est le jour où le titre revient au prix normal, pas 23:59 le jour où la réduction s’applique. Ce n’est donc pas le même mécanisme que sur Kobo.

Ensuite vous choisirez les territoires ou la réduction s’applique, voire vous cocherez « Tout sélectionner ». Le site web vous propose ensuite un écran de vérification et de validation en appliquant les seuils choisis par Apple que vous pouvez modifier pays par pays.

Les dates de changement de prix sont à mon sens plus claires :

Là aussi, tout est automatique le jour qui va bien, dans un sens comme dans l’autre.

Pour voir le tarif appliqué partout, il vous faudra avoir le don d’ubiquité. Car vous ne pouvez accéder qu’à la boutique française quand vous avez un compte en France etc. Et si vous avez acheté votre propre livre chez iBooks, vous ne pourrez plus le voir… Soyez confiants.

Sur Kindle : changer ses prix à la main

J’ai des livres en anglais et j’ai fait des promotions aux États-Unis, j’ai donc pu tester les fonctions de Kindle Countdown Deals. Que c’est confortable, vous dites quand changez le prix, et pof, ça marche.

Alors pourquoi faut-il que nous ayons encore cette interface arriérée en France ? Le stress qui va avec ? Est-ce un supplice chinois mis à la sauce américaine ? Je dois changer mon prix quand, la veille, le jour même, à quelle heure ? Et pendant les fêtes, quand on est censés avoir moins de monde de disponible pour valider les changements ? Quoi il va leur falloir 72 heures, non c’est pas possible ?

Frustrations, frustrations.

Dans 90% des cas, faire ce que je vous recommande fonctionnera bien : la veille de votre offre commerciale, vers 18h, connectez-vous sur KDP, allez voir votre livre, faites attention à la monnaie de référence ou, mieux, modifiez les prix territoire par territoire.

Attendez tranquillement le mail de KDP qui vous prévient de la validation de cette modification, allez vérifier. Puis communiquez.

Bon il y a les cas où cela ne fonctionne pas. Si par ailleurs vous avez programmé d’autres communications, vous êtes Gros Jean Comme Devant. Mais vous ne pouvez plus rien faire, alors pas de crise de nerfs.

Je ne vous montre pas l’interface spécifique pour programmer la modification de prix pour votre offre commerciale, puisqu’il n’y en a pas.

Une fois la période finie, vous devrez faire la même opération dans l’autre sens. Parfois vous pourriez oublier… Alors mettez des notes dans votre agenda, des alertes sur votre téléphone, ne faites pas comme moi.

Cas particulier 1 : passage au gratuit

Je ne parle pas ici du passage au gratuit si vous êtes sur KDP Select. Vous savez probablement le faire. Non, j’envisage le cas où vous passez un livre en gratuit sur Kobo et iBooks.

Vous ne pourrez rien faire pour la version Kindle, que l’enlever de la publication (ne le faites pas !)

Tant pis, ils s’en rendront compte à un moment, peut être, sur certains territoires.

Dans ce cas, ne communiquez pas sur cette plateforme.

Cas particulier 2 : l’offre éclair

Si vous êtes dans KDP Select, vous pouvez avoir la proposition d’une offre éclair par l’équipe KDP. C’est eux qui se chargent de tout. Ils choisissent la date, ils la changent éventuellement au gré du vent. Ils changent le prix, la promo ne s’affiche pas, et autres péripéties qui ne sont pas bien graves si elles ne sont pas systématiques (l’offre éclair a eu plusieurs soucis cette semaine, très agaçant).

Si vous êtes hybride, je vous fais un rappel à la loi sur le prix unique du livre (valable aussi pour les livres numériques comme l’a rappelé le ministère de la culture avec la loi de 2011). Vous pouvez en effet bénéficier d’une offre éclair sur Kindle, même en étant aussi publié sur Kobo et iBooks.

Ne dites pas que c’est la faute de votre diffuseur ! Menteur, menteur. Pourquoi votre livre est à 0,99€ sur Kindle et à 4,99€ sur Kobo ? Sur Kobo aussi les éditeurs sont en contrat d’agent et fixent les prix publics. C’est donc de leur responsabilité si le prix n’est pas répercuté partout.

Il n’y a qu’en Allemagne que les éditeurs se font poursuivre pour ce genre de choses, en France, entre nous, personne ne va le faire remarquer… Hypocrites.

Et vous ?

Avez-vous des anecdotes désagréables à raconter ? Avez-vous rencontré des boutiques qui font les choses de manière plus efficace et plus souple ? N’hésitez pas à le dire dans les commentaires, ou à me poser des questions pour approfondir la question.

Fonctionnalité suivre l’auteur sur Amazon

Suivre l’auteur est une fonction de la page auteur Amazon que je n’ai pas mise en avant dans mon dernier livre et qui s’est soudain réveillée aujourd’hui, ou plutôt : j’en ai vu la première utilisation.

Je vais tout de suite rajouter une petite partie dessus, car elle est bien pratique, et vous avez intérêt à en tirer parti.

Il s’agit encore une fois plus d’une tactique à mettre en place, pour exploiter un outil qui vous permet de suivre la stratégie de garder le contact avec vos lecteurs.

Continuer la lecture

Un nouveau concours pour un nouveau livre

J’organise enfin un troisième concours pour gagner mon dernier livre paru sur l’autoédition et le marketing des livres sur les boutiques numériques.

Ce livre vient tout juste de paraître, aussi il a besoin de vos commentaires, si vous gagnez, qu’il vous plaît, et que vous avez envie d’en laisser un, notamment sur la boutique Kindle (mais pas que).

Pour participer et avoir l’opportunité de gagner un des 5 exemplaires offerts, il vous suffit de vous inscrire sur la page de giveaway chez Goodreads. Seuls les résidents de France, Belgique et Suisse peuvent participer toutefois.

Ce livre est aussi disponible en version numérique à télécharger sur les boutiques numériques :

La version papier est dans les tuyaux, il devrait apparaître dans les tous prochains jours (c’est toujours un peu une surprise). Je n’ai pas réussi à finir la version audio à temps, j’ai mis mes priorités à l’envers.

Le giveaway sur ce livre est plus long, vous avez jusqu’au 30/11 pour vous inscrire.

Concours pour Comment gagner votre vie en écrivant

Deuxième jour, deuxième concours !

Vous pouvez gagner un des 5 exemplaires de Comment gagner votre vie en écrivant que je mets en jeu en vous inscrivant sur le concours chez Goodreads. C’est un livre écrit par Joanna Penn et que j’ai traduit et co-édité avec elle.

Pour participer à ce concours, vous pouvez vous inscrire sur la page de participation au concours chez Goodreads. Le concours est ouvert jusqu’au 15 novembre, les gagnants recevront leurs livres quelques jours plus tard. Le moment où vous vous inscrivez n’a pas d’importance, du moment que c’est avant le 15 😉

Vous pouvez aussi retrouver ce livre en version numérique dans toutes les bonnes librairies numériques :

Normalement, il devrait aussi être chez Bookeen, Decitre Chapitre etc, mais j’ai constaté que ce n’était toujours pas le cas, désolé.

La version papier est aussi disponible, chez Amazon seulement.

Une excellent lecture pour se reposer pendant ce mois de NaNoWriMo 😉

Concours pour gagner un exemplaire de Comment publier un livre

Pour la publication de mon prochain livre sur l'autoédition et le marketing des livres en auto-édition, j'organise trois give-aways.

C'est à dire que vous avez trois chances distinctes de gagner un des 5 exemplaires offerts pour chacun des livres.

Commençons par le premier !

J'offre 5 exemplaires papier du livre de Joanna Penn Comment publier un livre : Marketing pour auteurs, que j'ai traduit et co-édité avec elle.

Pour participer à ce concours, vous pouvez vous inscrire sur la page de participation au concours chez Goodreads.

Vous pouvez aussi retrouver ce livre en version numérique dans toutes les bonnes librairies numériques :

Et en version papier, uniquement chez Amazon.

Ce concours est ouvert du 30 octobre au 15 novembre, et vous recevrez un exemplaire directement chez vous si vous faites partie d'un des heureux gagnants. Le concours est ouvert aux résidents en France, Belgique et Suisse.

Rapport Author Earnings – Partie 2

Ceci est la deuxième partie de la traduction du rapport Author Earnings d’Octobre 2016. Vous pouvez retrouver la longue première partie ici.

Mais est-ce que ces primo-auteurs des éditeurs du club des cinq ne compensent pas leurs pertes sur les ventes d’e-book en vendant plus de livres papier à la place ?

Jetons un coup d’œil.

Voici le mix des revenus par format pour tous les auteurs :

Continuer la lecture

Rapport author Earnings d’Octobre : ce qu’en dit le kommentariat ;-)

J'ai encore lu avec plaisir le rapport d'Author Earnings d'Octobre 2016. Parce que c'est une mine de renseignements sur ce qui se passe sur le marché Kindle aux États-Unis.

Alors, vous allez me dire : c'est les USA, et c'est seulement Kindle.

Oui ! c'est une des limites de l'exercice, mais c'est aussi le seul marché qui peut être analysé et où de telles corrélations peuvent être faites. Et son évolution lève le voile sur des pratiques qui touchent tous les marchés de l'édition et nous sensibilisent à ce qui pourrait se passer dans notre irréductible village de Gaulois (à moins que ce soit un village de Parisis, ou de Goths, voire de Bretons…)

La stratégie de prix appliquée par les éditeurs traditionnels est encore une fois remise en cause. Elle a un impact sur leurs ventes. Mais ce qui est plus important pour moi, c'est quelle a un impact sur la visibilité des auteurs.

Or sur ce site, je m'adresse principalement à des auteurs néophytes ou peu connus. Exactement le type d'auteurs que la stratégie des éditeurs traditionnels, en France comme ailleurs, met en danger d'obscurité.

Anecdotiquement, je pense à cette auteure qui a sorti son premier livre en 2015 sur Kindle, puis a été éditée chez un éditeur traditionnel en lui confiant ses droits numériques. Aujourd'hui, le succès de son livre au format numérique est un souvenir des temps anciens. En cause, la politique de prix de l'éditeur.

Le rapport met surtout l'accent sur un changement étonnant : la baisse de la part des ventes d'auteurs indépendants.

Personnellement, je me range à leur opinion (car on est dans l'opinion, plus dans le fait statistique) que cette baisse est la conséquence de deux évolutions : la baisse des discounts sur les livres papier par Amazon et des changements algorithmiques.

Ce qui prouve que les auteurs indés sont à la merci de changement chez Amazon…

Aux États-Unis, il n'y a pas de loi sur le prix unique du livre, donc Amazon peut acheter un livre à un éditeur disons 10,49 USD (prix distributeur) et le vendre à 10,99 au lieu du prix public de 14,99 USD. C'est d'ailleurs ce qu'ils font généralement, dans des proportions moins impressionnantes.

La suite de ce très long rapport arrivera dans les jours qui viennent si j'y arrive. Vous pouvez bien sûr le lire en version originale aussi.