Votre marketing, vos lecteurs

Récemment une auteure m’a dit : “Oui mais moi la partie que je déteste et dans laquelle je suis vraiment pas bonne, c’est le marketing”. Et cette remarque m’a encore marqué, car je la vois bien trop souvent, c’est une pensée récurrente, une sorte de mantra qui ressemble un peu à “le marketing, c’est sale”.

J’ai le sentiment que de nombreux auteurs/éditeurs indépendants font encore et encore la même erreur dès qu’il pensent marketing ou vente de leurs livres. Qu’ils considèrent que les trois composantes sont :

  • Eux en tant qu’auteur, et ce qu’ils apportent en termes de créativité.
  • leur livre en tant que produit, qui a été fait avec soin, avec attention.
  • la promotion qui est une manière de rendre leur livre plus visible.

Il manque là dedans un élément essentiel, un intervenant obligé. Serez-vous capable de le trouver ?

Oui, vous en êtes capable, c’est le lecteur.

On ne peut pas penser à la vente de son livre si l’on ne pense pas au lecteur.

Si vous parlez de livres pratiques, évidemment, c’est beaucoup plus facile de penser au lecteur. Celui-ci recherche une solution à un problème, et vous devez alors chercher quel est le problème qu’il croit qu’il a, et quel est le problème qu’il a vraiment, en réalité. Et c’est en l’interrogeant, en allant le voir que vous pourrez lui fournir une solution, l’aider à avancer, aller à sa rencontre.

Si vous êtes dans le livre de fiction, résoudre cette problématique est différent. Votre lecteur recherche peutêtre plutôt un moment de loisirs, une parenthèse humoristique ou romanesque dans sa vie de tous les jours. Il n’en reste pas moins que vous devez aller à sa rencontre.

Le marketing n’est pas une série d’astuces, de plans promotionnels, d’étapes successives à suivre pour développer la visibilité de votre produit, c’est une science sociale qui vous permet de mieux connaître votre public et votre lectorat réel, et de vous connecter avec lui.

Je le redis donc encore une fois, car la formule est bien plus appropriée et plus facile à digérer :

Faire du marketing pour vos livres, c’est vous connecter avec vos lecteurs.

Une réflexion au sujet de « Votre marketing, vos lecteurs »

  1. ton site est bien sympa ^^
    je réagis ici juste pour dire que le marketing n’est pas vraiment considéré comme sale mais que c’est super chronophage! Faire des personas, etc. OK mais c’est long, à supposer qu’on se plante pas du tout au tout 😉 Souvent on ne sait absolument pas de quel côté se tourner pour se connecter avec ses premiers lecteurs. Quand on poste un message sur un forum on a l’impression de parler dans le vent.
    Après, discuter avec eux sur les réseaux sociaux c’est sympa. Mais les trouver? comment on fait?
    Quand tu n’y connais rien c’est coton.
    Je pense qu’il y a des techniques marketing, des astuces pour la promotion d’un e-book et si personne ne te les apprends, il faut énormément de temps pour les trouver et les tester. Du temps du temps. Pendant lequel on regrette de ne pas pouvoir écrire…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *