Archives par mot-clé : kdp

Comment avoir plus de visibilité au moment de son lancement dans la boutique Kindle ?

Une solution déjà est de ne pas se limiter à une seule catégorie lorsque l’on publie. Je vois beaucoup de personnes se limiter à une seule catégorie, alors que leurs livres peuvent attirer des lecteurs différents. Vous avez deux cases à remplir dans KDP, remplissez-les. Et tant qu’à faire, dans des branches différentes (Littérature et littérature sentimentale par exemple ou Fantasy et Litt. Sent.)
Le choix doit être judicieux et pas caricatural (érotisme dans développement personnel par exemple, c’est excessif). Mais cela a du sens quand vous pouvez apparaître dans les classements de catégories plus petites, voire récolter un macaron “1er des ventes”.

Pour avoir une idée des volumes sortis par genre, regardez sur http://les nouveauxlivres.fr

Si vous n’avez pas exactement la catégorie qui est adaptée à votre livre, vous pouvez aussi envoyer un petit mail poli à l’aide de KDP pour leur expliquer pourquoi ce serait bien que votre livre par exemple soit classé en chick-lit plutôt que romance contemporaine. Dans 9 cas sur 10, ils vous aideront.

Sur les autres boutiques qu’Amazon, vous pouvez parfois choisir encore plus de catégories, 3 chez Kobo par exemple. Même idée : prenez en plusieurs, et dans des branches différentes, pour avoir l’opportunité d’être présent partout.

Trouver les bons lecteurs, cela commence aussi par choisir les bons genres.

Du nouveau du côté de KDP Print

Vous connaissez le programme KDP Print ou Papier ? C’est « en gros » la même chose que Createspace, la solution d’impression à la demande d’Amazon, mais avec plusieurs petits détails qui font que ce n’est pas la même chose.

Les auteurs qui s’autoéditent utilisent bien souvent Createspace pour pouvoir imprimer leurs livres à la demande, plutôt que de passer par une solution avec un imprimeur, à des tarifs compétitifs.

Depuis bientôt un an, Kindle Direct Publishing propose une autre solution, très proche dans l’esprit, mais à l’intérieur du programme KDP : si vous êtes inscrit à KDP pour vos livres en numérique, vous êtes déjà inscrit pour participer à la version.

Pendant longtemps, j’ai trouvé personnellement qu’il n’y avait pas d’avantage réel à utiliser cette solution plutôt que Createspace.

Refaisons le point.

Avantages de KDP Papier par rapport à Createspace

  • interface de rapport commune
  • interface d’administration en français
  • récupération des métadonnées entre la version numérique et la version papier
  • mise en ligne un poil plus rapide
  • interface d’administration plus « compacte » et étapes apparemment plus courtes.
  • accès à Amazon.jp

Avantages de Createspace par rapport à KDP Papier

  • possibilité d’avoir une épreuve avant de publier
  • possibilité de commander des exemplaires auteur (avec de petits soucis de douane, mais bon…)
  • distribution sur le Canada et le Mexique (KDP Papier ne fait pas le Canada !)

Eh bien, les choses sont en train d’évoluer du côté de KDP Papier…

Il est maintenant possible pour les auteurs qui utilisent cette solution de commander des exemplaires auteur aux prix de fabrication.

Mon petit doigt me dit aussi que les soucis fréquents de douanes à l’achat d’un nombre important de livres sont sur la rampe de lancement vers le néant, que dans ce cas, l’impression se fera en Europe, donc sur le marché unique. C’est mon petit doigt, il ne faut pas lui faire une confiance absolue…

En termes de coûts, cela veut dire (et là, je fais du copier/coller) que vous payez le prix auteur associé à vos livres. Ce prix correspond au coût d’impression du site de vente sélectionné multiplié par le nombre d’exemplaires. La taille de coupe, le type de contenu intérieur et le nombre de pages entrent en ligne de compte pour déterminer ce prix, lequel n’inclut pas les taxes ni les frais de livraison.

Attention toutefois, le délai de livraison est plus important que pour des clients réguliers d’Amazon. Pas de livraison le lendemain en Prime, comptez plutôt 2-3 semaines.

Et ce n’est pas tout !

Vous pouvez désormais commander autant d’épreuves que vous le souhaitez, dans la limite de 5 exemplaires par commande. Voilà qui rassurera les personnes qui ne sont pas sûres de leur maîtrise du processus de mise en page d’une version imprimée.

Cette nouvelle fonction de l’outil va être ajoutée de manière graduelle dans les semaines qui viennent.

Que reste-t-il à Createspace ? La distribution étendue, quelque chose que dans les faits très peu d’auteurs francophones peuvent utiliser (très anglosaxon comme circuit de distribution, et même là-bas, les libraires n’aiment pas commander des livres à Createspace/Amazon). Le Canada bien sûr.

Et de manière générale, ces deux programmes font que l’on a une distribution limitée à la boutique Amazon. Pour être disponible en impression à la demande sur d’autres boutiques, il vaut mieux passer par BookElis, Iggybook ou BOD (attention aux contrats, surtout dans le dernier cas).

Pour en savoir plus de la voix (ou de la plume) de son maître, retrouvez les infos sur les épreuve sur le site KDP, ainsi que celles sur les exemplaires auteur.

Comment bien faire une réduction de prix d’ebook pour une promotion sur Kindle, iBooks ou Kobo

Cela s’est encore produit aujourd’hui : quelqu’un que je suis a essayé de faire la promotion de son livre avec une offre commerciale, et cela a fini en eau de boudin à cause des limites des outils d’administration des plateformes. Je me suis donc dit que j’allais écrire un petit article explicatif sur la question qui puisse servir de référence à tous les auteurs indés pour les deux jours à venir.

Mais avant, on va améliorer le dictionnaire de cet article : promotion est une action incentive pour vendre ses livres, offre commerciale est le fait de proposer une réduction sur ledit livre en version numérique pour convaincre le lecteur de succomber au désir de lire ledit livre.

Je dis souvent que le marketing c’est le fait de trouver les lecteurs qui sont intéressés par votre livre mais ne le savent pas. J’irai aujourd’hui plus loin en disant qu’il s’agit aussi de permettre à ces lecteurs de ne plus voir de barrière entre leur désir de lire ce livre et l’achat.

Donc, avant de faire une offre spéciale, il faut déjà avoir trouvé votre cible, savoir vous adresser à celle-ci, et avoir les moyens de la toucher au bon moment sous l’angle de l’offre commerciale. Vous ne pourrez pas convaincre des personnes qui ne sont pas intéressées par le genre dans lequel vous publiez d’acheter, par exemple.

Ils faut planifier cette promotion : avant, pendant, après. Savoir à quel moment vous allez baisser le prix pour réaliser l’offre commerciale, comment vous allez en parler ou pas avant, et ce que vous pourrez faire après.

Avez-vous les cartes en main ? Passons à l’opérationnel avec les boutiques, puis nous aborderons les cas particuliers.


Avertissement

Sur KDP, il y a une fonction extrêmement fallacieuse ou imprécise, un panneau dans lequel beaucoup de novices tombent : le Kindle Countdown Deal. Amazon ne prend aucune précaution pour expliquer cela, et au contraire va vous vendre le Countdown Deal comme la solution idéale pour les offres commerciales. Mais cela ne fonctionne que sur le marché Nord Américain (et encore, je ne suis pas sûr que cela fonctionne au Canada). Méfiez-vous en comme la peste jusqu’à ce que la fonction change.

Kindle Countdown Deal = Marche pas


Changer ses prix chez Kobo

Kobo a récemment fait évoluer l’interface de Kobo Writing Life en apportant plus de fonctions sur la fixation du prix.

C’est une bonne chose parce que les fonctions manquaient. C’est aussi bon signe car une interface qui évolue est le signe d’une bonne santé opérationnelle.

On peut maintenant programmer des modifications de prix mais aussi des offres commerciales, en faisant le distingo entre les deux choses, et en maîtrisant l’ensemble des devises.

Bon, OK, parfois cela fait trop d’info et je doute que vous vendiez beaucoup de livres en Rands sud africains… Mais qui sait ? L’Afrique du Sud est un pays à la démographie vigoureuse, il est possible que vous accédiez à un marché de qualité un jour là-bas.

Avec Kobo, définissez un prix promotionnel, sa date de validité et choisissez les territoires
Avec Kobo, définissez un prix promotionnel, sa date de validité et choisissez les territoires

Sur l’interface de KWL, vous pouvez donc programmer une promotion avec une offre commerciale en cliquant sur « Programmez une promotion » :

Puis vous pourrez donc fixer la date de début et la date de fin de votre offre commerciale, et changer les prix par devise. Je vous conseille de veiller toujours à répercuter votre offre commerciale en dollars canadiens, l’autre grand pays de la langue francophone de Kobo, sinon Marie Bo va vous sonner les cloches.

Petite particularité de Kobo : la date de fin de l’offre commerciale correspond en fait à 23h59 le jour choisi. Donc dans l’image ci-dessus, j’ai choisi une promotion d’une seule journée. Dieu merci, cela est expliqué.

Ensuite, Kobo va vous envoyer des emails pour vous prévenir de la promotion, pour vous rappeler la promotion etc. Et le jour J, vous n’aurez rien à faire. Ce sera automatique et vous pourrez continuer à boire de Daïquiri. Ou à spammer vos copains sur Facebook.

Autre petite nouveauté qui n’est malheureusement pas encore répercutée pour nous les indés : la boutique Kobo affiche les réductions.

Oui, vous savez, cette information que Kindle a fait complètement disparaître, même des offres éclair ? Sur Kobo ils se sont rendus compte que c’était incitatif à l’achat, donc ils ont au contraire décidé de l’afficher clairement dans la page du titre.

Mais comme je le disais, ce n’est pas encore disponible pour nous. Je ne vous invite pas à écrire à l’équipe Kobo Writing Life tous les jours pour que nous y ayons aussi accès. Ce n’est pas moi. Non, n’écrivez pas tous les jours.

Si vous mettez le titre à 0,0 €, il n’y aura pas 0€, mais « gratuit ».

Dans l’exemple ci-dessus, il s’agit du livre de mon père La Dynamique Mentale, publié en 1976, et en promotion exceptionnelle jusqu’au 22 janvier, un livre de développement personnel.

Le 23 janvier, automatiquement, ce livre reviendra à son prix initial de 2,99€.

Ces fonctions de programmation de prix fonctionnent tout le temps, même pendant la trêve des confiseurs. J’ai testé… car je n’avais pas prévu mes promotions avant cette trêve.

Vous pouvez normalement combiner une offre commercial avec un changement de prix plus long, mais je ne vous conseille pas de le faire, car malheureusement l’interface de KWL est encore connue pour ses sautes d’humeur.

Sur iBooks

Sur iTunesConnect d’Apple, vous n’avez pas ce risque. Ils se servent du même outil pour vendre 1 Milliard de Dollars d’applications sur iPhone, iPad etc : je vous assure que l’interface fonctionne. En plus, l’application est faite en WebObjects, un logiciel que j’ai utilisé plusieurs années pour… mais je disgresse, je disgresse.

Une fois arrivé dans le site, et votre livre choisi, vous verrez en haut à droite les tarifications.

C’est là que vous pourrez programmer votre changement de prix. Cliquez d’abord sur Modifier territoires et tarifs

puis choisissez les choses que vous voulez modifier à savoir la devise de référence, et le prix, d’une date à une autre. Attention, le prix est avec le point comme séparateur. Cela fait toujours mauvais effet de faire une offre commerciale à 299€ au lieu de 2,99€.

Ici, la date de fin est le jour où le titre revient au prix normal, pas 23:59 le jour où la réduction s’applique. Ce n’est donc pas le même mécanisme que sur Kobo.

Ensuite vous choisirez les territoires ou la réduction s’applique, voire vous cocherez « Tout sélectionner ». Le site web vous propose ensuite un écran de vérification et de validation en appliquant les seuils choisis par Apple que vous pouvez modifier pays par pays.

Les dates de changement de prix sont à mon sens plus claires :

Là aussi, tout est automatique le jour qui va bien, dans un sens comme dans l’autre.

Pour voir le tarif appliqué partout, il vous faudra avoir le don d’ubiquité. Car vous ne pouvez accéder qu’à la boutique française quand vous avez un compte en France etc. Et si vous avez acheté votre propre livre chez iBooks, vous ne pourrez plus le voir… Soyez confiants.

Sur Kindle : changer ses prix à la main

J’ai des livres en anglais et j’ai fait des promotions aux États-Unis, j’ai donc pu tester les fonctions de Kindle Countdown Deals. Que c’est confortable, vous dites quand changez le prix, et pof, ça marche.

Alors pourquoi faut-il que nous ayons encore cette interface arriérée en France ? Le stress qui va avec ? Est-ce un supplice chinois mis à la sauce américaine ? Je dois changer mon prix quand, la veille, le jour même, à quelle heure ? Et pendant les fêtes, quand on est censés avoir moins de monde de disponible pour valider les changements ? Quoi il va leur falloir 72 heures, non c’est pas possible ?

Frustrations, frustrations.

Dans 90% des cas, faire ce que je vous recommande fonctionnera bien : la veille de votre offre commerciale, vers 18h, connectez-vous sur KDP, allez voir votre livre, faites attention à la monnaie de référence ou, mieux, modifiez les prix territoire par territoire.

Attendez tranquillement le mail de KDP qui vous prévient de la validation de cette modification, allez vérifier. Puis communiquez.

Bon il y a les cas où cela ne fonctionne pas. Si par ailleurs vous avez programmé d’autres communications, vous êtes Gros Jean Comme Devant. Mais vous ne pouvez plus rien faire, alors pas de crise de nerfs.

Je ne vous montre pas l’interface spécifique pour programmer la modification de prix pour votre offre commerciale, puisqu’il n’y en a pas.

Une fois la période finie, vous devrez faire la même opération dans l’autre sens. Parfois vous pourriez oublier… Alors mettez des notes dans votre agenda, des alertes sur votre téléphone, ne faites pas comme moi.

Cas particulier 1 : passage au gratuit

Je ne parle pas ici du passage au gratuit si vous êtes sur KDP Select. Vous savez probablement le faire. Non, j’envisage le cas où vous passez un livre en gratuit sur Kobo et iBooks.

Vous ne pourrez rien faire pour la version Kindle, que l’enlever de la publication (ne le faites pas !)

Tant pis, ils s’en rendront compte à un moment, peut être, sur certains territoires.

Dans ce cas, ne communiquez pas sur cette plateforme.

Cas particulier 2 : l’offre éclair

Si vous êtes dans KDP Select, vous pouvez avoir la proposition d’une offre éclair par l’équipe KDP. C’est eux qui se chargent de tout. Ils choisissent la date, ils la changent éventuellement au gré du vent. Ils changent le prix, la promo ne s’affiche pas, et autres péripéties qui ne sont pas bien graves si elles ne sont pas systématiques (l’offre éclair a eu plusieurs soucis cette semaine, très agaçant).

Si vous êtes hybride, je vous fais un rappel à la loi sur le prix unique du livre (valable aussi pour les livres numériques comme l’a rappelé le ministère de la culture avec la loi de 2011). Vous pouvez en effet bénéficier d’une offre éclair sur Kindle, même en étant aussi publié sur Kobo et iBooks.

Ne dites pas que c’est la faute de votre diffuseur ! Menteur, menteur. Pourquoi votre livre est à 0,99€ sur Kindle et à 4,99€ sur Kobo ? Sur Kobo aussi les éditeurs sont en contrat d’agent et fixent les prix publics. C’est donc de leur responsabilité si le prix n’est pas répercuté partout.

Il n’y a qu’en Allemagne que les éditeurs se font poursuivre pour ce genre de choses, en France, entre nous, personne ne va le faire remarquer… Hypocrites.

Et vous ?

Avez-vous des anecdotes désagréables à raconter ? Avez-vous rencontré des boutiques qui font les choses de manière plus efficace et plus souple ? N’hésitez pas à le dire dans les commentaires, ou à me poser des questions pour approfondir la question.

Fonctionnalité suivre l’auteur sur Amazon

Suivre l’auteur est une fonction de la page auteur Amazon que je n’ai pas mise en avant dans mon dernier livre et qui s’est soudain réveillée aujourd’hui, ou plutôt : j’en ai vu la première utilisation.

Je vais tout de suite rajouter une petite partie dessus, car elle est bien pratique, et vous avez intérêt à en tirer parti.

Il s’agit encore une fois plus d’une tactique à mettre en place, pour exploiter un outil qui vous permet de suivre la stratégie de garder le contact avec vos lecteurs.

Continuer la lecture

Enquête autoédition 2016 : où sont les autoédités ?

Troisième article sur les résultats de l’enquête sur l’autoédition et les autoédités rélaisée auprès de 204 personnes en août 2016.

Aujourd’hui, nous allons aborder les endroits où les autoédités concentrent leur activité. Quelles boutiques, quels sites, quels distributeurs…

kdp ibooks kobo iggybook bookelis smashwords Continuer la lecture

Mes prédictions pour 2016

Ah ah , voilà le retour de Nostradamus !

Je n’ai pas utilisé le subtil esprit du feu, mais le subtil esprit de l’eau de feu (japonaise s’il vous plait) pour écrire mes prophéties. Donc prenez-les avec le sérieux qu’elles méritent. On verra si je suis capable de sortir autre chose que des élucubrations éthyliques…

Ces prédictions sont bien entendu nourries par les réflexions de personnes plus expérimentées et observatrices que moi. Mark Coker, Jane Friedman, et d’autres. Elles sont aussi nourries de ma propre expérience et vision du marché de l’édition numérique dans notre douce francophonie conservatrice libérale socialiste.

Continuer la lecture

Comment profiter au maximum de vos périodes de promotion sur Kindle

Lorsque j’ai fait le lancement de mon livre “82 questions sur l’autoédition“, j’avais déjà préparé un peu ma stratégie, qui était limitée à envoyer des emails et en parler dans le podcast tout en fournissant un prix de lancement attractif pour avoir le maximum d’achats, et de commentaires, rapidement.

Mais un truc nécessitait que je fasse attention : faire une campagne de promotion par mail étalée dans le temps.

Je l’avais déjà observé : une campagne flash d’une journée a un impact flash, et cet impact flash se traduit de moins en moins par une montée dans les classements. Dans son article du 16 mai, Jacque-line Vandroux corrobore cette idée et me fournit en plus le mot approprié : le terme de rappel utilisé en analyse statistique.

Si vous concentrez votre promotion sur une seule journée, avec des messages etc sur une seule journée, votre promotion aura moins d’effet que sur plusieurs jours.

En effet le classement des ventes a un énorme facteur historique. Amazon et son système de classement prend beaucoup en compte les ventes des derniers jours, et pas seulement ceux de la journée. Cela a un impact sur la montée dans le classement, mais aussi sur la descente.

La montée dans le classement aux premiers jours est donc plus difficile.

rang-classement

Ici, j’ai généralement relevé le classement le lendemain matin pour avoir une adéquation entre nombre de ventes et classement. Les meilleurs jours sont des jours de campagne email, un livre sur l’autoédition a peu de chances de se vendre énormément de manière organique.

Conclusion : vous devez faire vos efforts sur plusieurs jours, et, que vous fassiez une promotion en gratuit ou pas, la faire sur une période d’au moins trois jours pour qu’elle fasse véritablement effet.

Là où j’ai personnellement fait une erreur est sur la dernière campagne d’emails, la plus grosse en volume. Certes, je suis passé dans les 50 meilleures ventes (35ème même quelques heures). Mais en l’étalant encore sur deux jours, j’aurais plus bénéficié de l’effet d’entraînement.

 

Podcast autoédition 7 avec Jacques Vandroux : l’écriture

Le podcast pour publier sur Kindle iBooks et Kobo
Le podcast pour publier sur Kindle iBooks et Kobo

L’épisode 7 est la première partie d’un entretien que j’ai eu avec Jacques Vandroux (en fait Jacques et Jacques-line Vandroux). Jacques est celui qui écrit le plus dans le couple, et a écrit les plusieurs romans que vous pouvez souvent voir dans les meilleures ventes d’Amazon Kindle.

J’avais déjà enregistré une intervention de Jacques et Jacques-line sur le stand Amazon du Salon du Livre à Paris, disponible ici.

Pour écouter directement cet épisode :

Vous pouvez retrouver Jacques sur son site et sur sa page Facebook.

Et si vous appréciez les polars ou les romans un peu fantistico-policiers, vous ne devriez pas le rater sur Amazon Kindle :

et d’autres…

Ou sur Kobo : et

Je vous conseille de souscrire à ce podcast dans iTunes ou d’utiliser une autre application pour ne pas rater un épisode. Vous pouvez aussi vous abonner au fil RSS des podcasts.

Retrouvez la transcription après le pli.

Continuer la lecture

Kindle Unlimited disponible en France

Amazon vient de lancer Kindle Unlimited en France. Les conditions d’utilisation sont d’ailleurs datée d’aujourd’hui.

Si vous ne connaissez pas Kindle Unlimited, vous trouverez plus d’informations chez Amazon. Il est important pour vous de connaître les deux aspects, côté lecteur et côté éditeur.

Côté éditeur, ils ont rajouté des pages d’assistance, disponibles ici : https://kdp.amazon.com/help?topicId=AA9BSAGNO1YJH

Côté lecteur, vous pouvez voir l’offre actuelle Kindle Unlimited ici : http://www.amazon.fr/b?ie=UTF8&node=5250628031

Si vous avez inscrit un livre dans KDP Select mais que vous ne voulez pas qu’il soit dans Kindle Unlimited, la page d’aide de KDP vous donne accès à un formulaire de contact qui vous permet de le signaler à Amazon.

Qu’est-ce que ça veut dire pour vous ?

Si vous ne publiez que sur Kindle, vous avez de toutes façons intérêt à vous inscrire sur KDP Select. Donc votre ou vos livres feront partie de Kindle Unlimited. Chaque personne qui lit plus de 10% de votre livre vous donne alors droit à une part du fonds KDP Select. Cela vous fait quelques euros de plus, sans rapport avec le prix de votre livre normalement.

Si vous publiez ailleurs et que vous êtes satisfait des ventes sur les autres plateformes, ne changez rien.

Si vous n’êtes pas satisfait des autres ventes, vous pouvez faire l’expérience sur trois mois de mettre votre livre en exclusivité sur Amazon Kindle et voir ce que cela donne.

En tout cas, partagez le retour de votre expérience dans les commentaires…

KDP Select ou pas ?

Cette vidéo et cet article font partie d’une série de réponses sur les 100 questions de l’édition d’ebooks.

Aujourd’hui, nous parlons du programme KDP Select. Si vous ne connaissez pas la différence entre KDP et KDP Select, il est vital que vous la connaissiez avant. Vous en saurez plus avec cet article.

Dans les commentaires, il est intéressant que vous mettiez vos questions ou vous expériences personnelles avec KDP Select. Intéressant si vous détaillez votre approche et votre manière de tester qui vous a permis de choisir vous-même entre faire partie de ce programme ou pas.

Merci d’avance !