Créez votre mailing-list pour durer et réussir vos publications de livres

Parmi les erreurs communes que font les auteurs qui débutent, les auteurs qui n’ont pas encore beaucoup d’expérience, et cela concerne aussi bien les auteurs auto édités que les auteurs édités traditionnellement, il y a le fait de ne pas créer rapidement ou de ne pas mettre en avant leur mailing-list.

La mailing-list est en effet un outil très important pour vous permettre d’avoir une activité durant toute votre vie, d’assurer de meilleur lancement à vos livres ou de réussir vos promotions, et de rester en contact de manière générale avec vos lecteurs les plus importants : vos fans.

J’ai malheureusement vu ce type d’erreur arriver à plusieurs auteurs autoédités, des auteurs pour lesquelles le marketing est encore plus important que pour des auteurs traditionnels, car ils n’ont pas d’éditeur pour assurer une partie du marketing pour eux. Quand on est autoédité, on doit veiller à garder le contact de manière permanente avec ses lecteurs pour être sûr de durer.

Souvent, cela ne vient que comme une deuxième idée, quelque chose que l’on fait plus tard. Or, il vaut mieux être préparé, car on ne sait pas à quel moment le succès, ou un succès peut vous tomber dessus.

Prenons un exemple simple, vous publiez un premier livre, puis un second, et à la faveur d’une promotion, par exemple avec de la chance une promotion offre éclair Amazon, vous vendez un grand nombre de livres : plusieurs centaines en une seule journée. Tous ces lecteurs peuvent être des lecteurs qui ensuite seront intéressés par vos autres livres, tant ceux que vous avez déjà écrits que ce que vous allez écrire plus tard. Il ne faut pas qu’on que vous comptiez sur eux pour passer leur temps à rechercher tous vos nouveaux livres, toutes vos nouvelles parutions. Avoir leur email pour pouvoir les prévenir au moins lorsque vous sortez un nouveau livre est donc indispensable. Vous ne pouvez pas non plus compter sur les plates-formes pour vous donner leurs contacts, car elles ne le feront pas.

Simplicité, clarté, avantage, l'inscription sur la newsletter d'Amélie Antoine
Simplicité, clarté, avantage, l’inscription sur la newsletter d’Amélie Antoine

Dans ce cas, vous perdez l’occasion de présenter vos livres à des lecteurs qui vous ont déjà lu, donc qui sont plus à même de vous lire à nouveau, des lecteurs qui n’auront pas la même impression de prendre un risque en achetant votre livre, des lecteurs qui peuvent même être dans l’attente de vos nouveaux livres.

La question du contact avec le client

Utiliser une plate-forme de publication en ligne comme Kindle, iBooks ou Kobo présente évidemment de nombreux avantages, car vous pouvez enfin toucher des lecteurs. Malheureusement, ces plates-formes ont aussi ce gros désavantage qui est qu’elles ne vous donneront jamais le contact des personnes qui ont acheté le livre.

Tout d’abord, cela va sans doute à l’encontre de leurs conditions générales d’utilisation, voire même de la loi. Il n’est en effet pas prévu que les sous-traitants aient les coordonnées des gens qui ont acheté leurs produits. Donc seule Amazon, iBooks et Kobo ont les coordonnées des lecteurs.

Ensuite, il n’est pas dans l’intérêt de ces plates-formes de vous donner ces coordonnées. Elles préfèrent évidemment, de toute bonne foi, conserver ces lecteurs et ces clients pour elle.

C’est donc à vous de faire l’effort supplémentaire pour gagner cette information, parce que cette information peut vous servir à plusieurs titres.

Quels avantages à avoir une mailing-list pour un auteur ?

Réussir ses lancements

J’ai la chance d’avoir réussi à capter l’attention d’un certain nombre de personnes, aussi bien dans le domaine de l’autoédition et de l’édition numérique que du développement personnel. J’ai donc deux listes d’emails de centaines, voire de milliers de personnes, personnes que je peux contacter lorsque je publie un nouveau livre.

J’en ai parlé dans l’ article concernant le classement des ventes, ces deux listes m’ont permis d’atteindre très rapidement les meilleurs classements dans les catégories qui m’intéressent, mais aussi le top 100 du classement général.

Par exemple, le lancement en mai 2015 d’un de mes ebooks, j’ai atteint un rang proche du top 100. J’ai amélioré ensuite la manière dont je faisais ce lancement, ce qui m’a permis d’être dans le top 100 en décembre lorsque j’ai publié le livre de  Joanna Penn Comment publier un livre, même si je ne suis resté que quelques heures.

Le top 100 n’est pas tout, surtout lorsque l’on publie des livres pratiques, et encore plus sur des sujets niches qui intéressent en faite peu de personnes comme l’autoédition. Par contre, en utilisant ces mailing-lists pour annoncer et faire la promotion de ce livre pendant son lancement, j’ai obtenu plusieurs avantages qui sinon mettent plusieurs mois à arriver :

– une visibilité dans les catégories où c’était intéressant pour moi

– des commentaires de lecteurs qui sont apparus au bout de quelques jours

– le fait que ce livre apparaît dans les recommandations automatiquement, pour tous les autres livres sur le même sujet.

Vendre plus de livres

Il y a bien sûr les livres que vous allez publier dont vous pouvez parler. Mais il y a aussi les livres dont que vous avez déjà publié dont vous pouvez parler. Et notamment au moment où vous faites des promotions.

C’est très difficile de trouver des lecteurs auprès desquels vous pouvez faire des recommandations ou mettre en avant vos livres de manière générale. Pendant que vous faites une promotion par exemple, la plate-forme peut vous aider, comme Kindle le fait ou comme Kobo le fait souvent aussi, mais si vous pouviez le faire vous-même ne serait-ce pas mieux ?

Garder le contact avec vos lecteurs pour pouvoir leur mettre en avant vos livres, à l’occasion d’une mise en avant, d’un événement particulier, d’une sélection, d’une promotion, voilà qui permet de convertir des opérations commerciales en succès.

C’est aussi le moyen de reparler de vos autres livres à vos lecteurs, car bien sûr vous avez pensé à écrire plusieurs livres et vous n’avez pas basé toute votre carrière d’auteur sur un seul livre.

Avoir une liste de fans de vos livres

En étant en contact avec vos lecteurs, vous pouvez être en contact avec les meilleurs d’entre eux : les lecteurs qui ensuite vont influencer d’autres lecteurs, qui vont vous aider, qui vont vous corriger, qui vont vous soutenir.

Une fois que votre mailing-list commence à atteindre un certain effectif, je vous conseille de créer un sous-groupe, une autre liste, de « happy fews », des lecteurs privilégiés avec lesquels vous pourrez avoir une relation plus proche.

Vous avez toujours intérêt à faire lire votre livre par d’autres personnes que votre cercle proche avant la sortie de votre livre, des gens qui vont pouvoir déceler des fautes qu’une correctrice ou un correcteur aura ratées, des gens qui vont pouvoir vous aider dans un domaine particulier (domaine technique, connaissance d’un lieu, connaissance historique…). Des gens qui vont pouvoir soutenir rapidement votre livre une fois qu’il est paru.

Dans le monde anglo-saxon, ils appellent cela des bêta readers, une street team, je parlerai simplement d’un groupe de fans. Votre groupe de fans est votre second meilleur atout pour faire décoller votre livre, second après un excellent livre bien sûr.

Protégez-vous, protégez votre carrière

Un aspect important de votre mailing liste, de votre newsletter, de votre contact personnel avec vos lecteurs, est la possibilité de vous protéger des risques que recèle l’avenir.

Aujourd’hui les choses sont d’une certaine manière, mais que savez-vous de demain ? Une plate-forme d’édition pourrait changer sa politique, par exemple passer les royalties à 35 %, pourrait disparaître (plusieurs plates-formes ont disparu au cours de l’année 2015) ou pourrait rendre la publication de certains types de livres plus difficiles. En ayant un contact direct avec vos lecteurs, vous vous prémunissez contre ce type d’événements dramatiques, et vous conservez la possibilité de rentrer en contact avec vos lecteurs, pour les diriger vers le bon endroit, l’endroit où vous publiez vos livres et où ils peuvent vous contacter.

Bien sûr, si vous publiez toujours sur une seule plate-forme, vous ne pouvez pas vous dire indépendant. Si en plus vous ne pouvez pas contacter vous-même vos lecteurs sans passer par cette plate-forme, vous en êtes encore plus dépendant.

Comment créer sa mailing liste ?

J’ai enregistré une formation en vidéo sur comment créer sa mailing-list, formation qui est disponible ici. Mais je vous en donne ici la substantifique moelle :

Commencez par utiliser un outil adapté

Qu’il s’agisse de Mailchimp, Aweber, ou pour les francophones inconditionnels de SG auto répondeur ou encore un autre outil, il faut utiliser un outil spécifique, un outil qui ici facilitera les démarches techniques et administratives, un outil qui sera capable d’envoyer correctement vos emails de manière à ce que ceux-ci soient reçus.

Une fois que vous aurez plusieurs centaines de personnes qui seront inscrites, vous ne pouvez pas imaginer le renvoyer vos emails à la main, avec votre client personnel, ou faire des Cc à tout le monde. Il vous faut aussi gérer les désinscriptions, sans compter la problématique de la délivrance des emails et de la gestion des spams.

Pour démarrer, bien qu’il soit en anglais, je recommande Mailchimp, car ils ont une formule qui vous permet de démarrer gratuitement, ce qui vous garantit le meilleur retour sur investissement. Vous allez quand même investir du temps, du temps nécessaire pour développer votre mailing liste, et faire en sorte que les gens s’inscrivent.

Offrez quelque chose

Il est bien loin le temps où les lecteurs allaient s’inscrire à une newsletter ou à une mailing-list uniquement pour être au courant des nouveautés. Pour améliorer le nombre d’inscrits, et faire en sorte que vous ayez le maximum de contacts, je vous conseille d’offrir quelque chose gratuit, quelque chose qui soit en rapport avec vos livres, avec votre univers, avec vos personnages. Vous pouvez offrir une nouvelle, un prequel, c’est-à-dire une histoire qui se passe avant le début d’une série ou le début d’un roman, un recueil de nouvelles, une fiche signalétique sur les personnages, de nombreuses autres choses et versions qui vont intéresser les gens qui vous connaissent déjà un petit peu.

Vous allez peut-être dire que ce n’est pas en donnant des choses gratuites que vous allez gagner votre vie, et que c’est donner une mauvaise habitude au lecteur. Mais il faut aussi que vous sachiez que vos lecteurs prennent un risque en achetant vos livres, et que pour eux le risque est moindre si vous leur démontrez avec un extrait gratuit de l’ensemble de votre œuvre, mais un extrait complet, la qualité de ce que vous écrivez.

Inscription à la liste de Mark Dawson : sophistiqué et généreux
Inscription à la liste de Mark Dawson : sophistiqué et généreux

Comment faire connaître votre mailing-list à vos lecteurs ?

Il y a deux endroits principaux ou vous devez mettre en avant votre mailing liste et convertir vos lecteurs, ou les personnes qui sont entrées en contact avec vous, en personnes inscrites sur votre mailing liste :

– dans votre livre, à la fois dans les pages liminaires et à la fin de votre livre.

– sur votre site Web ou votre blog, où vous devez avoir une page dédiée à l’inscription à votre mailing-list, et pas seulement des bandeaux en bas à droite ou à gauche.

Il est important de profiter de toutes les occasions pour présenter l’offre de votre mailing-list : ce que les gens peuvent recevoir en échange de leur email, et de faire en sorte que cette chose soit attirante, quelque chose que la bonne catégorie de personnes aura envie d’avoir.

Ma page d’inscription au blog est un exemple d’une page faite spécialement pour favoriser les inscriptions.

Avoir une page dédiée, où la seule chose que l’on peut faire est s’inscrire est aussi important. Vous pouvez détailler clairement votre offre, présenter la couverture et le contenu de ce que vous offrez, la promesse que vous faites, et ensuite les lecteurs doivent choisir s’ils sont intéressés ou pas.

Faites le choix entre le bon grain et l’ivraie

Au cours du temps, il y a des personnes qui ont s’inscrire et qui vont juste prendre les choses gratuites, mais ne vous achèterons jamais de livres. C’est vrai, mais ce n’est pas grave. Il y en aura aussi qui vont prendre des choses gratuites et acheter ensuite tous vos autres livres. Si vous ne créez par l’opportunité, vous ne pourriez pas rentrer en contact avec ces lecteurs-là.

Lorsque vous arriverez à cette étape, n’hésitez pas à faire du nettoyage dans vos listes, à désinscrire les personnes qui ne s’intéressent pas véritablement à ce que vous avez écrit, n’ouvrent jamais vos emails, ne vont jamais voir vos offres promotionnelles ou vos nouveaux livres.

Vous n’avez même pas besoin d’avoir un site

Si votre blog ou votre site n’est pas à jour, pas commencé, ou que vous ne voulez pas en avoir, vous pouvez quand même créer une mailing-list, et créer sur http://eepurl.com/bstgBz“>Mailchimp un formulaire qui vous permettra de récolter des inscriptions.

Vous n’avez en effet pas besoin d’avoir un site web. Bien entendu, dans ces conditions vos seules inscriptions viendront de personnes qui ont lu votre livre, car il faut bien un endroit pour afficher et diffuser le lien qui emmène les gens vers ce formulaire. C’est ainsi que fonctionne par exemple l’auteur américain Joshua Dalzelle, qui n’a par ailleurs qu’une page Facebook.

Conclusion

En tant qu’auteur, LA chose que l’on recherche le plus c’est d’avoir des lecteurs, des lecteurs qui sont des clients, qui sont aussi des gens avec lesquels on est en contact, des gens auquel on est liés parce que les mots que l’on a écrits rentrent directement dans leur cerveau. Les plates-formes d’édition numérique nous isolent beaucoup de nos lecteurs, même si elles nous apportent une chambre d’écho colossale que nous n’avions pas auparavant.

Créer cette relation, la faire grandir et perdurer est indispensable si l’on veut avoir l’opportunité de vendre plus de livres, plus longtemps, et toucher plus de lecteurs pour partager nos idées, nos histoires, nos enseignements.

La meilleure manière de doubler la valeur de votre capital créatif est d’investir dans le capital relationnel avec vos lecteurs. Le meilleur moyen d’avoir une relation avec vos lecteurs reste avant tout les emails. Ne passez pas à côté de cette opportunité.

3 réflexions au sujet de « Créez votre mailing-list pour durer et réussir vos publications de livres »

  1. Bonjour Cyril,
    Il y a-t-il une différence entre les personnes inscrites sur son blog et une mailing liste ? Les personnes inscrites au blog sont elles-aussi prévenues par mail.
    Merci à toi,
    Valérie Lieko

    1. Cela dépend un peu du blog, mais en général, les adresses email des gens qui sont inscrites sur ton blog sont inconnues : en fait quelqu’un d’autre détient ces informations pour toi. Dans la forme, ce qui est publié selon le mode de communication est différent. Ainsi, si tu es abonnée au blog et que tu es aussi sur la mailing-liste, tu peux voir que tu n’as reçu que l’en tête de l’article de ce matin. Un article d’ailleurs que je n’ai pas envoyé aux inscrits de la liste, car je préférais faire la promo de la sortie du livre de Joanna Penn.

      Je préfère séparer complètement les deux. Ce qui n’implique qu’un peu plus de travail… Si je veux envoyer un article à la mailing-list, il me faut 3 minutes pour le copier et l’envoyer.

  2. Bonjour Cyril, merci pour ta réponse.
    Je vais donc suivre ton conseil et m’attaquer à cette “mailing list”, dès que je peux. Là je viens de commencer justement la traduction que tu as faite de Joanna Penn(ps : petit bug dans le milieu du paragraphe “choisir votre prix”, pendant qq phrases les mots sont attachés). Valérie Lieko

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *