J’ai testé le livre papier par KDP pour vous

Cela remonte à un peu moins d’un mois, c’est encore frais, et cela ne le sera pas longtemps : KDP a rajouté la possibilité de faire ses livres papier directement dans leur interface.

Oui, vous pouvez maintenant, sur le même site, publier à la fois vos livres numériques et vos livres papier, pour que tout soit publié sur Amazon. Plus besoin de passer par Createspace.

Alors au début, comme je suis conservateur et que je déteste tout ce qui a (Beta) attaché à son nom, je m’en suis méfié comme de la peste. Mais l’occasion était trop belle : j’ai fait non pas un mais deux livres avec ce nouvel outil, histoire de goûter. J’aurais pu en faire plus si je n’avais pas été mordu justement par le côté (Beta) de ce nouvel outil.

Qu’est-ce qui change foncièrement par rapport à Createspace ?

Si vous avez des problèmes avec les interfaces en anglais et que c’est une des principales raisons qui vous ont empêché d’utiliser Createspace jusqu’à présent, KDP Papier répond à vos soucis.

Une interface en français, une aide en français… Très utile pour de nombreuses personnes.

Beaucoup moins de redites aussi, si vous publiez la version numérique avant de faire la version papier, car ils reprennent les même métadonnées. Vous n’avez donc pas besoin de fournir deux fois les mêmes informations.

Évidemment aussi, le processus de publication d’un livre est légèrement différent. Les étapes ne sont pas les mêmes, au centimètre près. Mais dans l’ensemble, il y a moins de friction et j’ai trouvé l’outil plus rapide à utiliser.

Publiant des livres au même format et avec les mêmes caractéristiques, je n’ai pas eu le loisir de tester toutes les variations de tailles, couleur, finition de couverture. Dans l’ensemble, les possibilités m’ont semblé être exactement les mêmes que sur Createspace.

L’outil que tout le monde adore pour sa célérité et son player Flash, le previewer de la version finale, est exactement celui de Createspace, avec peut-être quelques informations de plus, plus d’avertissements sur le fait que les métadonnées et votre fichier final doivent correspondre.

Bref, tout change, tout reste pareil… Si vous savez utiliser Createspace, vous ne serez pas perdus.

Ce qu’il y a de mieux

Il est plus facile de demander la génération d’un modèle de couverture. Pendant longtemps, j’ai sorti ma calculatrice HP à notation polonaise pour calculer les dimensions d’une couverture en fonction du nombre de pages, du papier et du positionnement des planètes.

Puis j’ai trouvé cet outil chez Createspace : il vous permet de générer des images modèle de votre couverture à la bonne taille avec les bonnes marges de tolérance en fonction des critères évoqués plus tôt.

Avec KDP Papier, cet outil enfoui au fond de l’aide Createspace, et presque introuvable si vous n’avez pas utilisé un marque-page est beaucoup plus accessible. Vous le trouverez dans l’aide KDP, sous « Modèles de couverture de livre broché » et l’adresse est https://kdp.amazon.com/cover-templates.

Un des autres intérêts, que je n’ai pas encore testé, est d’avoir un reporting, un suivi des ventes, consolidé entre vos versions papier et numérique. Depuis deux mois, le rapport mensuel comprend plusieurs onglets, et mon onglet est encore désespérément vide.

Enfin, la vitesse de validation et de publication sur Amazon est bien meilleure : livre ajouté samedi, commandé mardi sur Amazon.

Ce qu’il y a de moins bien

Je n’ai pas réussi à transférer un livre Createspace sur KDP Papier. Un bug, peut être provoqué par moi qui n’ait pas le même email pour KDP et Createspace, peut-être provoqué par un ISBN mal rédigé, peut-être encore provoqué par le fait qu’après tout c’est une Beta.

Si vous êtes fan de la vérification de vos versions papier avant la publication, ce que je peux tout à fait comprendre quand on fait cela pour la première fois, vous n’aurez pas de chance avec KDP Papier : ce n’est pas encore disponible. Vous devez donc vous limiter au previewer et serrer les fesses. Vous pourrez l’acheter quand il sera disponible dans la boutique Amazon. Ce que je viens de faire à l’instant, donc je n’aurai mon livre que dans 48h.

Pas possible non plus d’avoir des exemplaires à tarif imprimeur. Si vous voulez acheter plusieurs exemplaires pour faire des dédicaces, vendre chez vous ou en salon, il vous faudra donc trouver un autre imprimeur en POD, par exemple Ingram Spark. Basés au Royaume Uni, vous n’aurez pas les soucis de douane si fréquents avec l’achat en volume de Createspace. Vous avez d’autres solutions évidemment, mais comme je ne les utilise pas, je préfère ne pas en parler.

Enfin, la distribution étendue n’est pas disponible. Mais avez-vous déjà vendu des livres en distribution étendue ? Si oui, vous m’intéressez…

Conclusion

In fine, un outil qui fait bien son travail et qui ne devrait effrayer aucune personne qui a déjà de la bouteille avec Createspace. Malgré quelques défauts de jeunesse, une solution rapide et efficace pour être encore plus exclusif à Amazon 😉

Je valide donc cette option, même si évidemment elle a ses limites.


Edit : j’ai reçu le livre commandé sur Amazon, et il est en tout point comparable à un livre imprimé par CreateSpace. Sauf un… il est écrit “Printed in Great Britain By Amazon” sur la toute dernière page.

5 réflexions au sujet de « J’ai testé le livre papier par KDP pour vous »

  1. merci pour cet article! je suis un peu fatiguée de createspace, je testerai peut être celui là. mais je suis curieuse, as tu fait une comparaison avec les autres plateformes de POD? peut on coupler les deux tout en gardant le meme ISBN?
    merci encore et bonne continuation dans tes projets!

    1. En définitive, ce n’est pas tellement différent de Createspace, juste plus rapide (2 pages au lieu de 25) et il faut quand même passer par le previewer très très lent.
      Sur Ingram, pas de souci de cet ordre, mais il n’y a pas le même couplage avec Amazon.
      Enfin, je n’ai pas essayé d’utiliser les deux CS+KDP, j’utiliserais plutôt KDP +Ingram (par exemple pour faire des versions plus premium en ‘hardback’). Je suis d’ailleurs en train d’essayer de le faire sur un livre de 600 pages en 25x20cm.

  2. Bonjour j’ai testé mes 3 nouvelles fantastiques avec KDP qui ont été transférées de createspace à KDP sans aucun soucis. Je suis satisfaite du résultat. Déjà une petite commande de mes 3 nouvelles, j’attends la suite… (Ashley Stivom )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *